/world/usa
Navigation

Un avocat ennemi de Trump condamné à 4 ans de prison pour avoir escroqué une actrice porno

Un avocat ennemi de Trump condamné à 4 ans de prison pour avoir escroqué une actrice porno
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L'avocat américain Michael Avenatti, connu un temps comme un ennemi juré de Donald Trump, a été condamné jeudi à quatre ans de prison pour avoir volé 300 000 dollars à une actrice de films X qui avait affirmé avoir eu une liaison il y a plus de 15 ans avec l'ancien président. 

• À lire aussi: Michael Avenatti, ex-pourfendeur de Trump, condamné à 30 mois de prison

• À lire aussi: Fin d'une enquête sur l'achat du silence d'une maîtresse présumée de Trump

M. Avenatti, un Californien de 51 ans, a déjà été condamné en juillet dernier à deux ans et demi de prison pour extorsion de fonds sur l'équipementier sportif Nike. Les deux peines de prison devraient être partiellement confondues, a indiqué le parquet du procureur fédéral de Manhattan.

«Les avocats doivent être loyaux et défendre leurs clients. Loin de l'être, Michael Avenatti a volé l'identité et l'argent de sa cliente pour se remplir les poches», a fustigé le procureur Damian Williams, cité dans un communiqué, dénonçant «des crimes éhontés et une trahison».

Cette affaire s'étend de février 2018 à mars 2019 lorsque Donald Trump était à la Maison-Blanche.

M. Avenatti représente à l'époque une ancienne actrice de films X, Stormy Daniels, qui affirme avoir eu une brève liaison en 2006 avec celui qui était un homme d'affaires new-yorkais. Stephanie Clifford, de son vrai nom, attaque alors en justice le 45e président des États-Unis pour faire annuler un accord de confidentialité lui interdisant de parler de cette aventure.

Son défenseur Michael Avenatti s'affiche en pourfendeur de gauche du président républicain, multipliant les interventions dans la presse et sur les réseaux sociaux, jusqu'à être soupçonné de vouloir concourir à la Maison-Blanche.

Mais en mars 2019, l'avocat au crâne rasé est interpellé pour tentative d'extorsion contre l'équipementier sportif Nike, et pour fraude fiscale.

Selon la justice, M. Avenatti avait demandé aux dirigeants de l'entreprise de lui verser des millions de dollars pour qu'il ne révèle pas d'informations compromettantes sur des infractions qu'aurait commises Nike en recrutant des joueurs universitaires de basket.

Il fut déclaré coupable en février 2020 et condamné à 30 mois de prison en juillet 2021.

Tombé pour le dossier Nike, Avenatti n'en avait pas fini avec l'affaire Stormy Daniels.

En février dernier, le tribunal fédéral de Manhattan a conclu qu'il avait trompé et escroqué Stephanie Clifford et son éditeur en détournant sur son compte en banque 300 000 dollars sur les 800 000 d'avance promis à l'ancienne actrice porno, autrice d'un ouvrage de révélations («Full Disclosure») sur sa liaison avec Donald Trump.

L'argent, dont l'avocat a remboursé la moitié, a permis à M. Avenatti de voyager et de s'acheter une Ferrari en leasing.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.