/news/politics
Navigation

Immigration: le Bloc québécois propose six mesures pour mieux aider les réfugiés

Immigration: le Bloc québécois propose six mesures pour mieux aider les réfugiés
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Bloc québécois a proposé, lundi, la création d’un volet d’urgence à Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) afin d’améliorer la capacité de réponse du gouvernement du Canada aux conflits qui provoquent des déplacements de population.

• À lire aussi: Un débat des chefs exclusif sur la crise climatique réclamé

Ce volet d’urgence serait constitué de six mesures préétablies visant à faciliter le traitement des réfugiés à destination du Canada en cas de conflit ou de crises humanitaires.

Le gouvernement canadien manque de flexibilité et a du mal à s’adapter lorsque survient une crise, croit Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean et porte-parole du Bloc québécois en matière d’Immigration. «En ce moment, on construit l’avion en plein vol à chaque fois ; ce n’est ni efficace ni digne d’un pays du G7», a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

Ces changements seraient essentiellement de nature administrative, a assuré M. Brunelle-Duceppe.

Concrètement, il s’agirait de donner à l’avance certains pouvoirs, tels que l’ouverture des bureaux de visas d’urgence, la levée partielle des exigences biométriques ou l’émission d’un visa spécial d’urgence, au ministre de l’IRCC lorsque la situation l’exige. Le Bloc propose aussi d’élargir le programme de parrainage, d’établir des passerelles aériennes et de mettre en place une force de réserve d’agents d’immigration, composée par des fonctionnaires qui se porteraient volontaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.