/sports/golf
Navigation

Les golfeurs engagés dans la ligue dissidente pourront jouer l'Omnium des États-Unis

Coup d'oeil sur cet article

Les golfeurs engagés dans la ligue dissidente financée par l'Arabie Saoudite pourront jouer l'US Open la semaine prochaine, ont déclaré mardi les organisateurs de ce tournoi du Grand Chelem dans un communiqué. 

• À lire aussi: LIV golf: la nouvelle ligue saoudienne ébranle le monde du golf

• À lire aussi: Dustin Johnson n’est plus membre de la PGA

Les organisateurs (USGA) estiment qu'il serait « injuste et inapproprié » d'écarter les joueurs qui participeront cette semaine près de Londres au premier tournoi de la LIV, la très lucrative nouvelle ligue portée par l'ancien champion australien Greg Norman.

« Nous nous honorons d'être le championnat le plus ouvert du monde et les joueurs qui ont gagné le droit d'y concourir cette année (...) auront la possibilité de le faire », déclare l'USGA.

L'US Open aura lieu du 16 au 19 juin à Brookline (Massachusetts) alors que le golf est secoué par cette menace de scission. 

L'ancien N.1 mondial Dustin Johnson et le sextuple vainqueur de tournois du Grand Chelem Phil Mickelson, tous deux américains, sont les noms les plus prestigieux à avoir cédé à l'appel de la LIV, malgré les menaces de sanction.

L'USGA précise que sa décision « ne signifie pas » qu'elle soutient la création de la ligue dissidente ni les joueurs qui y participent. « Il s'agit seulement pour nous de savoir si le fait pour des joueurs de participer à un tournoi alternatif sans l'autorisation de leur circuit habituel est une faute qui doit entraîner leur disqualification », ajoutent les organisateurs, qui répondent par la négative.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.