/sports/opinion/columnists
Navigation

Tourner la page

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal a récemment dévoilé un nouveau logo. La situation se répète pour le club, qui, encore une fois, change d’identité visuelle. Cette situation était devenue un réel problème pour l’équipe lorsqu’elle avait décidé de changer le nom et le logo en 2021 pour essayer de se donner une image plus internationale.

Qui avait initié ou décidé l’instauration du logo « flocon de neige » ? Ce n’est pas nécessairement clair, mais c’est ça qui avait mis fin à la collaboration entre le club et l’ex-président Kevin Gilmore. C’est lui qui a été l’agneau sacrifié.

J’ai eu beaucoup de difficulté à comprendre l’objectif à l’origine de ce changement de logo. Personne n’avait eu aucun problème avec le nom depuis 25 ans et le logo avait toujours été bien accepté des partisans. Et tout ça a créé une problématique avec les fans, ce qui n’était pas du tout nécessaire.

J’avais été déçu que le nom « Impact » disparaisse puisque les autres anciens joueurs et moi-même avions joué un grand rôle dans l’histoire de ce nom, qui était reconnu partout au Québec et ailleurs. De l’enlever, ç’a créé un contrecoup.

L’arrivée de Gabriel Gervais a amené une nouvelle vision sur ce sujet même si on ne sait pas si c’était son idée ou si c’était déjà prévu. Il a lui-même fait partie de l’histoire de ce nom et j’imagine qu’il avait été déçu par ce changement.

Avec le nouveau logo, la situation a été rectifiée, mais tout ça a coûté de l’argent et continuera de coûter de l’argent au club. Ce n’était pas nécessaire. Je pense que le changement va aider à l’image générale du club pour qu’on puisse tourner cette page assez noire de l’histoire de l’équipe.

L’avenir de Mihailovic

Djordje Mihailovic s’est amené à Montréal il y a quelques années avec une réputation de qualité et de bonnes habiletés techniques. Même s’il est arrivé avec le club assez tôt dans sa carrière professionnelle, c’est un joueur qui avait le potentiel de donner quelque chose de spécial et de s’améliorer personnellement pour faire avancer sa carrière.

Je pense que Mihailovic a bien réussi jusqu’à maintenant, mais il n’est pas encore arrivé à son plein potentiel. Son côté offensif est sa spécialité ; être capable d’animer l’attaque et de terminer les actions, avec une passe décisive ou de mettre le ballon au fond du but.

Si Mihailovic veut aller dans une ligue supérieure, par exemple en Europe, il doit considérablement améliorer le côté défensif de son jeu, être plus conscient de son positionnement dans l’organisation défensive et s’engager à défendre individuellement.

Comme tous les joueurs talentueux offensivement, il est naturel de ne pas leur demander d’en faire trop défensivement, car on veut qu’ils conservent leur énergie pour attaquer. Mais Mihailovic se doit tout de même d’être plus efficace défensivement et ainsi devenir plus attrayant pour les équipes de plus haut niveau.

L’une des critiques à son endroit est qu’il doit être présent dans toutes les phases du jeu et ne pas disparaître de temps en temps pendant un match. Pour aller dans un meilleur environnement, le joueur moderne se doit d’être le plus complet possible dans toutes les phases d’une rencontre.

C’est ce que Mihailovic doit faire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.