/news/transports
Navigation

300 personnes manifestent contre le tramway

Éric Duhaime avait convié les opposants au tramway devant l’hôtel du Parlement.
Photo Dominique Lelièvre Éric Duhaime avait convié les opposants au tramway devant l’hôtel du Parlement.

Coup d'oeil sur cet article

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a réuni jeudi soir entre 200 et 300 personnes devant l’Assemblée nationale pour protester contre le projet de tramway de Québec lors d’une manifestation qui avait des allures de rassemblement politique.

L’ex-animateur réclame un moratoire sur le tramway et propose la gratuité du transport collectif à Québec.

«On s’apprête à nous entrer dans la gorge la plus grosse dépense de l’histoire de la Ville de Québec contre la volonté du peuple qui va le payer», s’est indigné celui qui sera candidat dans Chauveau, sous une pluie abondante.

Éric Duhaime avait convié les opposants au tramway devant l’hôtel du Parlement.
Photo Dominique Lelièvre

Acceptabilité sociale

En entrevue avec Le Journal, M. Duhaime a martelé qu’il n’y a pas selon lui d’acceptabilité sociale pour justifier le projet. Il juge insuffisant le taux d’appui dans la population, qui se situe à 44% (une hausse de trois points en moins de six mois) selon un sondage dévoilé lundi par la Ville de Québec.

Invité à dire quel pourcentage serait acceptable à son avis, il a mis la barre à «au moins 50% plus 1» comme l’avait fait le ministre Jonatan Julien en avril.

Il a néanmoins précisé: «Je pense que ça prend beaucoup plus que ça. Ça serait souhaitable d’en avoir beaucoup plus, mais au moins, il y aurait un vernis, un semblant d’acceptabilité sociale. Là, présentement, il n’y en a pas du tout, il y a une majorité contre le projet.»

Or, même avec une acceptabilité sociale de 50% plus 1, il ne pourrait pas entériner le projet de tramway. «Je ne changerai pas mon avis sur le tramway, je pense que c’est un mauvais projet et je [ne] suis pas seul», affirme-t-il.

Le PCQ avait choisi le 9 juin pour marquer la fin de la session parlementaire et parce qu’une consultation écrite de la Ville concernant la réglementation d’urbanisme applicable au tramway prend fin.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.