/investigations/politics
Navigation

Québec refuse de réviser le prêt de 30 M$ à un roi d'Airbnb

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault a refusé hier de mettre fin à un controversé prêt qu’il a octroyé à la multinationale Sonder, spécialisée dans l’hébergement de style Airbnb. 

• À lire aussi: Une maison à 9,2M$ US pour un roi d’Airbnb

• À lire aussi: Des Airbnb à 2000$ la nuit au lieu de logements

• À lire aussi: Le prêt de 30M$ à un roi d’Airbnb dénoncé

À l’Assemblée nationale, les oppositions ont demandé que le gouvernement de François Legault suspende l’aide financière à Sonder et reconnaisse «l’impact négatif de l’hébergement touristique court terme sur la crise du logement».

La Coalition avenir Québec (CAQ) a toutefois refusé de débattre d’une motion présentée à ce sujet.

Mardi, notre Bureau d’enquête rapportait que Sonder, une entreprise qui exploite 389 appartements à Montréal, s’était vu octroyer un prêt de 30 M$, dont 5 M$ pardonnables (qui n’a pas à être remboursé), par Investissement Québec. 

«La CAQ est en train de financer la crise du logement, c’est scandaleux. On a donné une occasion au gouvernement de corriger leur erreur, ils n’ont pas voulu saisir notre main tendue», a dit Ruba Ghazal de Québec solidaire, qui a déposé la motion, avec l’appui du Parti libéral et du Parti Québécois.

Jusqu’à maintenant, 6 des 30 M$ prévus ont été engagés par le gouvernement, mais n’ont pas encore été prélevés par l’entreprise.

Selon le PDG d’Investissement Québec, Guy Leblanc, ce sera «la décision du gouvernement» de choisir de verser ou non les fonds supplémentaires.   

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Jean-François Cloutier, journaliste au Bureau d’enquête de Québecor, sur QUB radio :  

La ministre minimise

En entrevue avec notre Bureau d’enquête, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a défendu Sonder qui n’est pas «le même modèle d’affaires que Airbnb», selon elle.

«Sonder, ils n’exploitent qu’en zone commerciale. Ils n’enlèvent pas de logements locatifs sur le territoire de Montréal», a affirmé la ministre.

Mais la ministre se trompe, puisque 101 appartements de Sonder dans la métropole ont été créés dans des édifices résidentiels. Plusieurs sont affichés sur la plateforme Airbnb.

L’entreprise loue notamment 47 unités dans un immeuble de Griffintown qui devait au départ accueillir du logement traditionnel, mais qui est devenu un hôtel-appartement.

Les appartements y coûtent entre 150 $ à 2000 $ la nuit, durant le week-end du Grand Prix de Formule 1.

– Avec Sylvain Larocque

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.