/finance
Navigation

Genève: des centaines de manifestants dénoncent le rôle de l’OMC dans l’agriculture

Genève: des centaines de manifestants dénoncent le rôle de l’OMC dans l’agriculture
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Près de 500 personnes ont manifesté samedi à Genève en faveur de la souveraineté alimentaire, en marge de la 12e conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui s’ouvre dimanche dans la ville de Calvin. 

Rassemblés à l’initiative de plusieurs associations paysannes, les manifestants en ont profité pour dénoncer l’impact qu’ont selon eux des accords commerciaux de l’OMC sur les petits producteurs agricoles, et leur lien avec les difficultés actuelles d’approvisionnement de produits alimentaires, conséquence du conflit ukrainien.

«Aujourd’hui, l’OMC est uniquement un endroit pour faire du commerce, faire des parts de marché et arriver à tirer les prix de l’alimentation par le haut, la rendant inaccessible à beaucoup de monde», a déclaré Nicolas Girod, porte-parole du syndicat agricole français Confédération Paysanne, à l’AFP.

«Pas de paysans, pas de bouffe», ont scandé les manifestants, dont certains portaient des pancartes avec le slogan «Y’a des patates qui se perdent.» 

«L’alternative, c’est de développer une réelle souveraineté alimentaire» au niveau local, «à l’écoute des demandes des populations», a poursuivi le porte-parole, qui a ajouté qu’il «n’attend[ait] pas grand-chose» de la conférence ministérielle de l’OMC, qui doit se tenir jusqu’à mercredi.

Le rétablissement de la sécurité alimentaire mondiale, que la guerre opposant l’Ukraine et la Russie, deux des plus importants pays exportateurs de céréales au monde, a fait voler en éclats, est l’une des attentes entourant la réunion au sommet de l’OMC, qui réunira plus d’une centaine de ministres au bord du lac Léman. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.