/finance/business
Navigation

Amazon devient commanditaire en titre du Grand Prix du Canada

Un événement très subventionné s’unit à de fervents adeptes de l’évitement fiscal

Enquête Grand Prix du Canada
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le Groupe de course Octane, filiale de Bell Canada depuis l’an dernier, vient de choisir le géant Amazon comme commanditaire en titre du Grand Prix du Canada, qui aura lieu ce week-end.

• À lire aussi: Offensive sans précédent pour contrer la prostitution au Grand Prix du Canada

• À lire aussi: Circuit Gilles-Villeneuve: les paddocks flambant neufs prennent l’eau

• À lire aussi: Piéger les petites bêtes avant qu’un drame ne survienne en F1

Aucune annonce officielle n’a été faite à ce sujet, mais, depuis quelques jours, le logo d’Amazon Web Services (AWS) apparaît au-dessus de celui du Grand Prix sur le site web de l’événement.

Le Grand Prix de Montréal n’a pas eu lieu en 2020 ni en 2021 à cause de la pandémie. En 2019, le commanditaire en titre était le brasseur néerlandais Heineken, tandis qu’en 2018, c’était plutôt le fabricant de pneus italien Pirelli. 

Amazon fait régulièrement les manchettes en raison du peu d’impôt qu’elle paie aux États-Unis et ailleurs dans le monde. 

  • Écoutez Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio :

Contrat secret

Jointe par Le Journal, Amazon a refusé de dévoiler la valeur de l’entente avec Octane.

« Cette commandite est un excellent prolongement du travail que la Formule 1 et AWS font ensemble depuis 2018 pour alimenter la transformation numérique de la discipline », a indiqué une porte-parole d’Amazon, en assurant que l’entreprise « paie tous les impôts requis » au Canada.

Depuis plusieurs années, le Grand Prix est largement subventionné par les gouvernements du Québec et du Canada ainsi que par la Ville de Montréal. Ceux-ci versent 18,7 millions $ par année à la F1 pour les droits de tenir la course, ce à quoi il faut ajouter la somme de 74,5 millions $ assumée par les contribuables pour la construction de nouveaux paddocks au circuit Gilles-Villeneuve de l’île Notre-Dame. 

En revanche, les gouvernements touchent, chaque année, quelques millions de dollars en redevances sur les ventes de billets.

Octane, Bell et Québec n’ont pas répondu aux demandes de commentaires que leur a adressées Le Journal.

« Hypocrisie »

L’économiste DT Cochrane, de l’organisme Canadiens pour une fiscalité équitable, trouve ironique qu’Amazon commandite un événement qui n’existerait probablement pas sans le soutien des gouvernements.

« J’ai beaucoup de difficulté avec les entreprises qui font tout pour éviter de payer de l’impôt et qui donnent ensuite à des événements pour faire leur promotion comme membres respectables de la société », lance-t-il.

« C’est de l’hypocrisie, ajoute-t-il. [...] Compte tenu de l’ampleur des subventions des gouvernements à cet événement, Amazon devrait faire sa part comme nous tous en payant des impôts plutôt qu’avec une commandite prestigieuse. »

Intérêt peu étonnant

Le philosophe Alain Deneault n’est pas étonné de l’intérêt d’Amazon pour le Grand Prix du Canada.

« Qu’il y ait un commanditaire qui pratique potentiellement l’évitement fiscal [...] ce n’est qu’emblématique de ce que ce grand cirque représente de toute façon », assène-t-il.

« La Suisse et Monaco sont les assises de cette industrie-là, qui est une des plus anciennes à avoir eu recours aux paradis fiscaux pour prospérer », poursuit-il.

« Le jour où les gouvernements vont exiger des entités qui participent de l’activité de la F1 [qu’elles] soient conformes à certains principes sur le plan de l’équité fiscale, il n’y a pas seulement les commanditaires qu’on va attaquer », conclut M. Deneault.

AMAZON ET AWS EN BREF

C’est la filiale la plus lucrative du groupe Amazon.

Revenus et profits d’Amazon en 2021

Commerce en ligne  

  • Revenus : 408 G$ US
    Bénéfice d’exploitation : 6,4 G$ US   

AWS  

  • Revenus : 62,2 G$ US
    Bénéfice d’exploitation : 18,5 G$ US   
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.