/news/transports
Navigation

Dès le 20 juin, les voyageurs en avion ou en train n'auront plus à être vaccinés

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - Dès le 20 juin, il ne sera plus obligatoire d’être vacciné contre la COVID-19 pour monter à bord d’un avion ou d’un train, pour les déplacements à l’intérieur du pays ou en partance du Canada pour l’étranger.

• À lire aussi: Ottawa va suspendre l’obligation vaccinale aux voyageurs

Par contre, les étrangers qui souhaitent entrer au Canada devront continuer de prouver qu’ils sont vaccinés, et les Canadiens non vaccinés, incluant les camionneurs, devront se placer en quarantaine à leur retour au pays.

L’application ArriveCAN demeure active et son usage reste obligatoire pour les voyageurs étrangers.

Le port du masque demeurera obligatoire à bord des avions et des trains.

Le ministre des Transports Omar Alghabra subissait d’intenses pressions de l’industrie aérienne, qui reprochait au gouvernement de causer des retards importants dans les aéroports à cause des obligations vaccinales.

Mais le ministre estime que la levée des obligations ne changera pas significativement les temps d’attente dans les aéroports. Ces temps d'attente, selon lui, sont essentiellement dus à une pénurie de main-d’œuvre.

Fonctionnaires

Les fonctionnaires fédéraux, incluant les membres de la Gendarmerie royale du Canada, n’auront plus besoin d’être vaccinés pour travailler. De plus, le gouvernement Trudeau, finalement, n’imposera pas la vaccination obligatoire dans tous les milieux de travail sous réglementation fédérale, comme il l’avait annoncé.

Le ministre de la Santé Jean-Yves Duclos prévient qu’advenant une résurgence du virus à l’automne, le gouvernement n’hésitera pas à réimposer la vaccination, autant pour les fonctionnaires que pour les voyageurs.

Trois doses

«La vaccination demeure le moyen le plus efficace de nous protéger et de protéger nos familles et nos communautés», a-t-il insisté.

Indiquant que «deux doses ne sont plus suffisantes», M. Duclos a appelé tous les Canadiens admissibles à une troisième ou à une quatrième dose à aller la chercher. Il s’est inquiété du fait que le nombre de Canadiens ayant reçu un rappel est plus bas que dans tous les autres pays du G7.

«Approximativement 60% des Canadiens ont eu une troisième dose: nous devons augmenter ça», a dit le ministre.

Vendredi, l’Agence de la santé publique fédérale avait remis en question les obligations vaccinales du gouvernement Trudeau, indiquant qu’elles n'étaient pas à jour avec les données scientifiques. 

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada, a expliqué qu’avec seulement deux doses de vaccin, l'efficacité de la vaccination contre la COVID-19, après six mois, n'est plus que de 20% ou moins.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.