/news/green
Navigation

Québec bonifiera ses aires protégées au sud

Le gouvernement Legault protégera 11 nouveaux territoires

Rivière Péribonka
Photo d'archives Avec ces ajouts incluant la rivière Péribonka, le réseau des aires protégées au Québec totaliserait environ 260 893 km².

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault bonifiera les aires protégées au Québec. Il annoncera la mise en réserve de 11 nouveaux territoires, principalement dans le sud du Québec, a appris notre Bureau parlementaire.  

• À lire aussi: Acheter des terres pour créer le plus grand espace naturel protégé privé du pays

• À lire aussi: Le gouvernement doit protéger ses forêts, dénonce l’Action boréale

• À lire aussi: Des experts réclament un «Plan Sud» pour la protection de biodiversité

Québec annoncera aujourd’hui qu’il ajoutera à son réseau d’aires protégées en puisant parmi les 83 projets identifiés par le passé, et qui avaient été délaissés au profit de territoires situés au nord du 49e parallèle.  

Le gouvernement garantit ainsi son intention de mettre en réserve 11 nouveaux territoires et officialise la mise en réserve de 9 des 10 emplacements annoncés en février dernier par le ministre de l’Environnement, Benoit Charette.  

Le Conseil des ministres a aussi entériné la mise en réserve du vaste territoire de la rivière Péribonka, près de la municipalité de Lamarche, au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Un comité a été mis sur pied pour ce territoire afin de déterminer la délimitation fine de ce qui sera protégé. Selon nos informations, une autre annonce pourrait être faite en collaboration avec les Nations autochtones.  

Plus au sud 

L’an dernier, plusieurs organisations environnementales, dont Équiterre, avaient soutenu que Québec visait principalement des territoires au nord afin de ne pas nuire à l’industrie forestière, mais également par facilité.  

Avec cette annonce, le gouvernement semble vouloir concrétiser son engagement à favoriser la conservation de la nature ailleurs qu’au nord du Québec.  

Par exemple, ce sont 820 km2 autour de la Rivières-Noire-et-Coulonge, en Outaouais, qui sont visés par cette nouvelle offensive.  

«L’atteinte de la cible de 17 % d’aires protégées en milieu terrestre et d’eau douce en décembre 2020 ne constituait pas la fin de nos efforts en ce sens», indique le ministre Charette dans un communiqué obtenu par notre Bureau parlementaire. Avec ces ajouts au sud, le pourcentage d’aires protégées passera ainsi de 17,08 % à 17,25 %. 

«Nous sommes à même de constater que lorsqu’il s’agit de la protection de la biodiversité, il est possible de trouver des consensus», ajoute le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour. 

Bel effort 

Alain Branchaud, le directeur général de la Société pour la nature et les parcs (SNAP-Québec) affirme qu’il s’agit «d’un très bel effort» de Québec.  

«Nous nous réjouissons de cette annonce qui démontre la volonté renouvelée du gouvernement de combler les lacunes dans le sud du Québec et d’offrir des milieux naturels de proximité à la population», a-t-il affirmé.  

Maintenant, Québec s’est engagé à respecter les objectifs internationaux en matière de protection du territoire d’ici 2030. Selon toute vraisemblance, la cible sera de 30 %. 

«Québec doit rapidement se doter d’un plan de match pour l’atteinte du 30 % d’aires protégées», plaide M. Branchaud, estimant que pour y arriver, le gouvernement doit investir 50 millions $ supplémentaires par année pour la protection du territoire public. 

11 NOUVEAUX TERRITOIRES

Agrandissement de la réserve de biodiversité projetée des Basses-Collines-du-Ruisseau-Serpent
Où : Abitibi-Témiscamingue
Superficie : 73 km2 

Agrandissement de la réserve de biodiversité projetée de la Rivière- Dumoine
Où : Abitibi-Témiscamingue /Outaouais
Superficie : 313 km2 

Rivières-Noire-et-Coulonge
Où : Outaouais
Superficie : 820 km2 

Rivière-Causapscal
Où : Bas-Saint-Laurent
Superficie : 74 km2 

Duchénier
Où : Bas-Saint-Laurent
Superficie : 90 km2  

Rivière-Cascapédia
Où : Bas-Saint-Laurent/Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Superficie : 347 km2 

Mont-Saint-Pierre
Où : Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Superficie : 5 km2 

Seigneurie-de-Joly
Où : Chaudière-Appalaches
Superficie : 11 km2 

Notre-Dame
Où : Chaudière-Appalaches
Superficie : 4 km2 

Agrandissement de la réserve de biodiversité projetée de la Vallée-de-la-Rivière-Godbout
Où : Côte-Nord
Superficie : 209 km2 

Agrandissement de la réserve de biodiversité projetée du Brûlis-du-lac-Frégate
Où : Côte-Nord
Superficie : 18 km2 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.