/travel/destinations
Navigation

La revanche des voyageurs: un agenda rempli de voyages après un confinement difficile

Nathalie Ouellet prévoit se rendre à New York, au Pérou et en France.
PHOTO COURTOISIE Nathalie Ouellet prévoit se rendre à New York, au Pérou et en France.

Coup d'oeil sur cet article

Nathalie Ouellet n’a pas voyagé depuis deux ans (son dernier voyage était en Grèce en 2009), ce qui représente un long moment pour celle qui faisait quelques voyages de plein air chaque année. Vivant seule, la fervente sportive de 49 ans carburant aux défis a passé une pandémie difficile sur le plan de la socialisation.

• À lire aussi: Les Québécois avaient hâte de repartir à l’étranger

• À lire aussi: Où aller en vacances cet été?

Ce n’est donc pas un, mais bien trois voyages qui figurent à son agenda des prochains mois. Une fin de semaine à New York pour assister à un congrès de danse (une autre de ses passions) avec une amie d’abord, un voyage au Pérou avec une autre comparse et enfin, ce voyage tant attendu planifié et réservé depuis un bon moment en randonnée dans les Alpes françaises. 

«Je devais me rendre dans les Alpes à l’été 2020 et j’ai été très déçue de ne pas pouvoir le faire, dit-elle. Ça a été très difficile, car ensuite je ne voulais pas trop me faire d’attentes ni être déçue. Alors j’ai attendu un peu. Je reprends ce voyage deux ans plus tard et heureusement il s’agit du même itinéraire et du même projet qui se concrétise enfin.» 

Le temps était venu pour elle de reprendre les voyages, les rencontres et les activités, un trio d’éléments importants dans sa vie de femme curieuse et active. 

«J’ai besoin de tout cela – le mélange d’activités sportives, de choses à visiter et de plaisir de rencontrer plein de gens – après avoir été prise entre quatre murs pendant la pandémie, confie-t-elle. Cela joue avec la santé mentale quand on ne fait pas ce qu’on aime. Pour moi, la randonnée et le sport font partie de ma vie et sont nécessaires à ma santé mentale.» 

Nathalie n’aurait pas décidé de voyager à nouveau sans être bien organisée. Le fait d’avoir de bonnes assurances lui permet de partir l’esprit tranquille et en étant à l’aise avec sa décision. 

«J’y ai longuement pensé avant de retourner en voyage, poursuit-elle. Le virus est encore là, mais je prends le risque. Je suis consciente qu’il peut arriver quelque chose, mais je suis bien préparée. Je suis prête à prendre le risque de voyager, car la randonnée et le voyage font partie de moi.»


  • VOYAGEURS : Nathalie Ouellet, 49 ans    
  • VILLE DE RÉSIDENCE : Laval    
  • DESTINATION : New York, Pérou et France   
  • DURÉE : Un week-end, 10 jours et 16 jours    
  • AVEC QUI : Avec une amie, avec une seconde amie et en solo avec un groupe organisé en randonnée dans les Alpes.   
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.