/lifestyle/family
Navigation

L’été, la piscine et nos animaux

Jack Russell Terrier dog swimming in outdoor swimming pool with toy duck in mouth on a sunny hot day
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Un grand nombre de Québécois ont une piscine dans leur cour arrière pour profiter allègrement des belles journées d’été. Un pur bonheur ! Toutefois, certaines précautions sont nécessaires quand on a une piscine et des animaux qui partagent nos vies, car malheureusement, des noyades peuvent survenir.

Tout le monde sait bien qu’il faut toujours rester vigilant et très prudent avec les enfants quand on a une piscine, mais malgré tout, de nombreuses noyades d’enfants ont lieu chaque été. Pas plus tard que lundi dernier, Le Journal rapportait à nouveau trois cas. 

Mais qu’en est-il des animaux ? 

Contrairement aux noyades d’enfants, les noyades d’animaux passent plutôt inaperçues. Les médias en parlent peu, mais elles existent quand même.  

Les noyades chez les animaux sont dues à trois raisons principales : 

  • à la suite d’un épuisement après avoir nagé trop longtemps,
  • à la suite d’une hypothermie quand l’animal se retrouve en eau froide, ce qui se produit le plus souvent au printemps, ou à l’automne et, 
  • lorsque l’animal n’arrive pas à remonter à la surface à cause de remous. 

Quoi qu’il en soit, quand on a un animal et une piscine, il faut être tout aussi prudent que si on avait un enfant. Elles représentent un réel danger. 

Voici donc quelques petites notions de base pour y réfléchir.

Noyades et prévention

Il est vrai que les chiens et les chats savent nager de façon naturelle, mais il est faux de dire qu’il n’y a pas de danger pour eux. Votre chien ou votre chat est peut-être un bon nageur, mais s’il ne sait pas de quelle façon sortir de la piscine ou si vous n’êtes pas là, la noyade est possible, car il finira par s’épuiser.  

Il faut offrir une surveillance constante lors des baignades. Vous savez bien que quelques secondes d’inattention suffisent pour qu’un drame survienne. Autrement, offrez-lui une petite piscine gonflable pour enfant. Ce sera assurément moins dangereux.

Comme pour les enfants, il faut penser à bloquer l’accès de la piscine en tout temps s’il n’y a pas de surveillance. Il faut une clôture suffisamment haute autour de la piscine et un accès bien verrouillé. Pensez aussi à vous procurer un système d’alarme flottant qui vous alerte à la moindre perturbation dans l’eau.  

Par ailleurs, si votre chien est attiré par l’eau et que vous décidez de l’inviter dans la piscine de temps en temps, il faut absolument lui apprendre où se trouve la sortie et comment s’en servir. 

Utiliser des gâteries pour le leurrer vers la sortie. Entraînez-le à ressortir de la piscine aisément. Pour les piscines hors terre ayant une échelle, pensez à ajouter une rampe pour faciliter la sortie des animaux en cas d’accident. Il est clair qu’un escalier ou une rampe d’accès sera plus adapté aux animaux qu’une échelle. 

Pour les toiles de surface (toile solaire) ou les bâches de protection pour la piscine, c’est un pensez-y-bien. Sachez que même si celle-ci est bien tendue, si votre animal décidait de s’y aventurer, elle pourrait céder sous son poids ou encore l’empêcher de ressortir de l’eau. Cela s’est déjà vu...

Finalement, la baignade n’est pas recommandée chez les chiens épileptiques qui peuvent avoir une convulsion de façon imprévisible. Si votre chien insiste, qu’à cela ne tienne, sachez qu’il existe des vestes de flottaison individuelles adaptées pour les chiens ! 

Voici une autre précaution : attention aux jouets du chien qui flottent dans la piscine. Votre pitou pourrait vouloir les récupérer sans vous. Assurez-vous de tout ranger une fois la baignade terminée...

Quoi faire en cas de noyade ?

Si votre animal est victime d’une quasi-noyade, sortez-le de l’eau le plus rapidement possible en prenant évidemment les précautions nécessaires pour votre sécurité personnelle. 

Contrairement à ce qui circule parfois sur internet, il ne faut pas suspendre l’animal la tête en bas en le tenant par les pattes. 

S’il respire, asséchez-le bien et gardez-le dans une serviette sèche pour qu’il garde sa chaleur. Réchauffez-le si l’eau était froide. 

Consultez immédiatement votre médecin vétérinaire. Il s’agit d’une urgence et des complications pourraient encore survenir. En route, gardez l’animal au chaud et assurez-vous qu’il respire correctement. La détresse respiratoire est une des principales complications de la noyade.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.