/news/currentevents
Navigation

Glissement de terrain à La Baie: un prochain éboulement est désormais inévitable

Les autorités de la ville de Saguenay affirment qu’il ne s’agit que d’une question de temps

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Il est désormais inévitable qu’un second glissement de terrain survienne dans le secteur évacué de La Baie, prédisent les autorités, qui pourraient modifier le périmètre de sécurité.

• À lire aussi: Sous le choc, mais soulagés d’éviter un drame encore plus grand

• À lire aussi: «Ça nous fait revivre la tragédie qu’on a traversée il y a 50 ans»

Cinquante-trois résidences supplémentaires ont été évacuées dans le secteur de La Baie, à Saguenay, samedi soir, en raison d’analyses qui laissaient croire à la possibilité d’un autre mouvement de sol imminent.

Cette digue de protection a été érigée pour limiter les dégâts au bas du talus problématique, dans le secteur de La Baie, à Saguenay.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
Cette digue de protection a été érigée pour limiter les dégâts au bas du talus problématique, dans le secteur de La Baie, à Saguenay.

À ce jour, un total de 187 personnes ont dû plier bagage pour une durée indéterminée qui pourrait s’étendre sur des mois, selon la mairesse Julie Dufour.    

  • Écoutez l'entrevue avec Julie Dufour, mairesse de Saguenay, au micro d'Alexandre Dubé sur QUB radio:    

Le directeur du Service incendie de la Ville de Saguenay, Carol Girard, a confirmé lundi matin qu’il était « certain » qu’un autre glissement de terrain allait se produire. 

Ces deux maisons se trouvent dans la zone comportant des risques de glissement de terrain.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
Ces deux maisons se trouvent dans la zone comportant des risques de glissement de terrain.

« Oui, il va y avoir mouvement de sol, c’est certain. [Il] reste à savoir quand ça va arriver. On observe la situation de près », explique-t-il, précisant que le périmètre de sécurité pourrait très bien être modifié dans les prochains jours.

Le chef du Service incendie de la Ville de Saguenay, Carol Girard
Photo Roger Gagnon
Le chef du Service incendie de la Ville de Saguenay, Carol Girard

Zone à risque

Les autorités essaient de comprendre la cause exacte du glissement de terrain qui s’est produit le 13 juin.

Les analyses des experts ont toutefois permis d’établir que la composition du sol était similaire à celle de Saint-Jean-Vianney lors du glissement de terrain mortel en 1971.

Ali Saeidi, professeur en géotechnique de l’Université du Québec à Chicoutimi, explique que La Baie se trouve déjà dans une zone à risque à cause de son sol argileux.

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a fait savoir, lundi, que 187 personnes ont été évacuées à ce jour.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a fait savoir, lundi, que 187 personnes ont été évacuées à ce jour.

« Ajoutez à cela une colline, où le roc semble être loin sous la surface, dont la pression du sol a été décuplée à cause des précipitations importantes de neige et de pluie de cette année et on a tous les facteurs de risques possibles », souligne-t-il.  

Les autorités sont en réflexion afin de trouver un moyen de consolider et de stabiliser le terrain, indique de son côté le directeur du Service incendie de la Ville.   

D’ici là, deux digues de sable de 4 mètres de haut ont été installées sur la 6e Rue et l’avenue du Port, pour servir de barrière au moment où l’éboulement se produira. La sécurité du périmètre sera aussi améliorée.  

Une des digues de 4 mètres qui a été installée sur le 6e rue à La Baie, lundi 20 juin 2022.
Photo Jérémy Bernier
Une des digues de 4 mètres qui a été installée sur le 6e rue à La Baie, lundi 20 juin 2022.

Un montant insuffisant

La dernière « vague » de sinistrés a été rencontrée par la Sécurité publique, lundi midi, pour faire le point sur les programmes d’aide auxquels ils auront droit.  

Pour plusieurs, la limite de 260 000 $ pour la vente de leur demeure et le 20 $ quotidien qu’ils pourront recevoir ne sont que des gouttes d’eau dans l’océan de dépenses qu’ils auront à couvrir.

« J’ose espérer qu’on va pouvoir solidifier le terrain et sauver ma maison parce que c’est certain que l’argent offert n’est pas suffisant pour en obtenir une autre du même calibre », peste Alex Gagnon, qui loge temporairement dans une auberge du coin.

Photo Jérémy Bernier

« À savoir si le montant limite de 260 000 $ de compensation est suffisant, ça fait partie de l’évaluation globale des besoins et des moyens qu’on va mettre en place », a voulu rassurer la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, en point de presse lundi.

— Avec la collaboration de Martin Lavoie 


Le premier ministre François Legault se rendra à La Baie mercredi matin pour offrir son soutien et son réconfort aux citoyens touchés par le glissement de terrain.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.