/sports/baseball
Navigation

Les Mets poursuivent leur domination

Coup d'oeil sur cet article

Les Mets de New York ont continué de prendre d’assaut le baseball majeur en cette saison 2022, lundi. Cette fois, ils ont aisément défait les Marlins de Miami 6 à 0 au Citi Field.

Avec ce récent gain, la formation de la Grosse Pomme possède toujours le deuxième meilleur rendement des ligues majeures, avec une fiche de 45-24, derrière seulement l’autre formation new-yorkaise : les Yankees (50-17).

Face aux Marlins, le lanceur David Peterson a bien fait, retirant sept frappeurs sur des prises. Il a finalement été remplacé après cinq manches et un tiers de travail, ayant alloué six coups sûrs et deux buts sur balles.

Offensivement, Eduardo Escobar a connu un fort match, produisant la moitié des points des siens. Il a d’abord poussé J.D. Davis à la plaque, en quatrième manche, à l’aide d’un ballon-sacrifice. Il est revenu à la charge en huitième manche, alors que son simple a permis à Davis et Luis Guillorme de compléter leur tour des sentiers.

Les Yankees refusent de se faire rattraper

Plus tard en soirée, au Tropicana Field, les Yankees ont répondu à la victoire des Mets en défaisant les Rays de Tampa Bay 4 à 2.

Le pointage était à égalité 2 à 2 en début de neuvième manche quand Aaron Hicks a cogné un triple permettant à Josh Donaldson de croiser la plaque. Hicks a lui-même pu compléter son tour des sentiers, grâce au frappeur suivant, Jose Trevino, qui a réussi un ballon-sacrifice.

C’est toutefois sur la butte que s’est joué ce duel. Le lanceur partant des visiteurs, Gerrit Cole, n’a rien permis aux frappeurs des Rays. En sept manches et un tiers, il a fait mordre la poussière à 12 adversaires. Il n’a permis qu’un seul point sur un coup sûr et trois buts sur balles. Ce n’est toutefois pas lui qui a vu la victoire s’ajouter à sa fiche, mais plutôt Clay Holmes (5-0), qui a accordé l’autre point des Rays, en relève à Cole pour clore la huitième manche. Wandy Peralta a, pour sa part, signé son deuxième sauvetage de la saison.

Cruz s’amuse contre les Cubs

À Pittsburgh, le joueur d’arrêt-court des Pirates Oneil Cruz s’est plu face aux Cubs de Chicago, lui qui a produit le tiers des points des siens dans un gain de 12 à 1.

Cruz s’est d’abord présenté à la plaque en quatrième manche, alors que les buts étaient remplis. Il les a vidés en cognant un puissant double, mais en tentant d’étirer son coup sûr en triple, il a été retiré.

Il a aussi participé à une poussée de cinq points des siens en septième manche, lui qui a frappé un simple (un point).

Par ailleurs, le lanceur des Pirates JT Brubaker (1-7) a récolté son premier gain de la saison, lui qui n’a pas accordé un point en six manches de travail.

Les Blue Jays incapables de compléter la remontée

Tirant de l’arrière par six points après cinq manches, les Blue Jays de Toronto ont bien tenté de remonter la pente contre les White Sox, lundi à Chicago, mais ils ont dû s’avouer vaincus 8 à 7.

Le lanceur Jose Berrios a rapidement creusé un trou pour ses coéquipiers. Il a permis les six premiers points des White Sox, dont cinq répartis sur trois longues balles. Josh Harrison, Luis Robert et Andrew Vaughn ont tous expulsé l’une de ses offrandes à l’extérieur des limites du terrain.

Berrios (5-3) a finalement laissé sa place après cinq manches de travail, lui qui a donné neuf coups sûrs et un but sur balles.

En retard 8 à 2, les visiteurs ont inscrit trois points en sixième manche, grâce à un double (deux points) de Teoscar Hernandez et un roulant (un point) de Santiago Espinal. Puis, en neuvième manche, Cavan Biggio a redonné espoir aux siens, avec une longue balle de deux points alors qu’il n’y avait qu’un retrait d’enregistré, mais les visiteurs ont complété le travail en retirant les deux frappeurs suivants.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.