/news/health
Navigation

«On ne sait plus où demander de l’aide»: 450 lits de plus fermés cet été dans les hôpitaux

Cette situation permettra aux employés épuisés de prendre des vacances

Urgence
Photo d’archives La pénurie de personnel force les hôpitaux à fermer des lits, et encore plus durant la période estivale, pour les vacances. Cela risque de mettre encore plus de pression sur les urgences, comme à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec (photo).

Coup d'oeil sur cet article

Déjà que le réseau de la santé fonctionne au ralenti en raison d’une pénurie de personnel, 450 lits de plus seront fermés cet été pour permettre aux employés épuisés de prendre des vacances.

• À lire aussi: À bout d’attendre pour une opération urgente à l’estomac

«On espère se tromper, mais on a l’impression que ce sera comme l’été dernier», avoue la Dre Judy Morris, présidente de l’Association des médecins d’urgence du Québec. 

Au total, 453 lits seront fermés dans 26 hôpitaux cet été entre la fin juin et le début septembre, a compilé Le Journal

Plus de 1600 en tout

Ce ralentissement des activités est normal durant l’été pour permettre aux employés de prendre leurs vacances. 

Le manque de lits sur les étages cause une pression accrue sur les urgences, qui ont plus de mal à transférer les patients. Or, l’achalandage a repris son niveau d’avant la pandémie, mais les hôpitaux ont moins de personnel. 

Cette baisse de service s’ajoute cette année aux 1170 lits qui sont déjà fermés en raison de la pénurie de personnel, selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). Au total, 1623 lits seront donc fermés cet été, soit 9 % du total. 

«L’une des priorités du MSSS est de répondre à la commande claire de donner du temps de vacances au personnel de la santé cet été. Pour ce faire, nous réviserons les corridors de services afin de diriger les patients aux bons endroits selon les priorités», écrit-on par courriel. 

Avant la pandémie, moins de 1000 lits étaient fermés durant l’été. Et ce chiffre pourrait même augmenter, puisque des directions ont évoqué d’autres possibles fermetures. 

«On ne sait plus où demander de l’aide, dit le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec. La population a besoin de services, mais on est dysfonctionnels parce qu’on a tellement de patients.» 

«D’ici la fin août, on ne voit pas ce qui va venir nous aider», avoue-t-il. 

Ces jours-ci, jusqu’à 14 % des patients retournent à la maison sans avoir vu le médecin, soit plus que d’habitude (9 %). 

En Abitibi-Témiscamingue, où il manque 300 infirmières sur 1000 postes, toutes sortes de services seront annulés cet été, incluant des soins à domicile. 

«Infirmières en pleurs»

À Salaberry-de-Valleyfield, 44 lits sont fermés, et le manque de personnel oblige des infirmières à faire des heures supplémentaires aux soins intensifs. 

«On a des infirmières en pleurs, elles n’en peuvent plus», dit Mélanie Gignac, présidente du syndicat de la Fédération interprofessionnelle de la santé.

Pendant ce temps, 157 000 Québécois attendent pour une chirurgie. Ceux qui nécessitent une longue hospitalisation pourraient voir leur opération reportée, faute de lits. 

« Ça a un impact vraiment sur tout le réseau, dit la Dre Morris. Les chirurgies ralentissent toujours [durant l’été], mais là avec le manque de lits [...] ils vont encore devoir couper. » 

Certaines régions comme Laval et la Gaspésie ne ferment aucun lit durant l’été.

Établissement et nombre   

  • Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUQ) 79  
  • Hôpital Fleurimont 48  
  • Centre hospitalier de l’Université de Montréal 40  
  • Hôtel-Dieu de Québec (CHUQ) 35  
  • Hôpital de l’Enfant-Jésus (CHUQ) 29  
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec 24  
  • Thetford Mines 24  
  • Saint-Georges de Beauce 24  
  • Saint-Jean-sur-Richelieu 17  
  • Institut neurologique de Montréal (CUSM) 16  
  • Hôpital Saint-François-d’Assise (CHUQ) 13  
  • Hôtel-Dieu de Lévis 13  
  • Hôpital Général de Montréal (CUSM) 12  
  • Royal Victoria (CUSM) 12  
  • Hôpital du Saint-Sacrement (CHUQ) 11  
  • La Malbaie 9  
  • Hôpital de Montréal pour enfants (CUSM) 8  
  • Hôpital d’Asbestos (Val-des-Sources) 7  
  • Montmagny 7  
  • Amos 6  
  • Malartic 6  
  • Lac-Mégantic 3  
  • Baie-Saint-Paul 3  
  • LaSalle 3  
  • Hôtel-Dieu de Sherbrooke 2  
  • Granby 2   

Total 453 lits fermés

L’été dernier, 2845 lits étaient fermés dans les hôpitaux, surtout en raison de la pandémie. 

NDLR Ces chiffres prévoient des fermetures de lits de la fin juin au début septembre. Il s’agit d’estimations, les données pourraient évoluer selon la main-d’œuvre. Au moment de publier, le plan de fermeture n’était pas encore établi pour les CISSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la Mauricie. Le CISSS de Lanaudière a refusé de fournir ses données au Journal. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.