/sports/opinion/columnists
Navigation

Retour inadéquat

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal a certainement déçu ses partisans, samedi, lorsqu’il a subi une défaite de 1 à 0 à domicile contre Austin au retour d’une pause internationale de trois semaines.

Le club a déployé un onze de départ qu’on n’est pas nécessairement habitués de voir en raison des blessures et du retour récent de quelques joueurs qui étaient avec leur équipe nationale. 

L’entraîneur Wilfried Nancy a choisi de laisser ces joueurs commencer le match sur le banc, ou carrément dans les estrades. 

Si l’international hondurien Romell -Quioto, en particulier, avait été là dès le début du match, le résultat aurait sans doute été différent.

Les deux autres grands absents étaient le milieu offensif Djordje Mihailovic, blessé au dernier match de Montréal à la fin mai, et Kamal Miller à la défense.

Tout ça a donné la chance à d’autres joueurs de montrer leur valeur, mais je ne pense pas qu’ils ont saisi cette opportunité.

Le milieu de terrain Matko Miljevic, en particulier, devait prendre la place de Mihailovic, mais il n’en a pas du tout fait assez pour influencer le match offensivement. 

L’Argentin Joaquin Torres avait pour sa part l’opportunité d’être le protagoniste de l’attaque, mais il n’est vraiment pas arrivé à ce niveau-là.

Manque de constance

La performance en général n’était pas nécessairement mauvaise : on a créé des opportunités lors desquelles il était plus difficile de manquer son coup que de marquer, mais Kei Kamara a échoué deux fois, avant de voir Quioto faire pareil.

Ce manque de constance en attaque et en défense est la principale raison de ce résultat négatif.

Pour moi, même s’ils ont évolué avec un joueur en moins pendant plus d’une demie, et même s’ils ont été dominés au plan statistique, les joueurs d’Austin ont dépensé plus d’énergie, ils avaient beaucoup plus d’engagement dans leur jeu et avaient plus de qualité.

À l’inverse, la qualité du CF Montréal autour du but, la passe finale, les tirs étaient faibles.

Maxi Urruti 

Pendant son passage de deux saisons à Montréal en 2019 et 2020, l’attaquant d’Austin Maxi Urruti voyait un but de hockey à la place d’un but de soccer. 

Malgré son salaire important à l’époque, il avait tout le mal du monde à marquer pour Montréal. Mais samedi, c’est lui, avec le soutien de ses coéquipiers, qui est venu marquer le but vainqueur au Stade Saputo.

C’est certain que le staff technique et les partisans montréalais ne s’attendaient pas à ça et je suis sûr que Wilfried Nancy n’était pas du tout satisfait de ce résultat, même s’il avait des joueurs importants qui ne pouvaient pas débuter le match ou qui étaient blessés.

Le club n’aura cependant pas trop le temps de penser à cet échec, puisque l’action reprend dès demain contre Toronto en Championnat canadien, avant la visite du Charlotte FC samedi au courant de la soirée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.