/sports
Navigation

FINA: le plaisir s’est reflété dans la note d’Audrey Lamothe

FINA: le plaisir s’est reflété dans la note d’Audrey Lamothe
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Audrey Lamothe participait mercredi à une deuxième finale individuelle en natation artistique aux Championnats du monde de la FINA à Budapest, en Hongrie. Sous la trame du classique «Hungarian Dance No. 5» de Johannes Brahms, la Montréalaise a obtenu la note de 85,4000 au solo libre, ce qui lui a valu le neuvième rang. 

«La nage s’est vraiment bien déroulée. Je voulais prendre le temps de m’amuser et de profiter de chaque moment. Je crois que le plaisir que j’ai ressenti se reflète bien dans la note que j’ai reçue. J’ai commencé à pratiquer cette routine-là en mars, j’étais prête», a indiqué Lamothe, quelques instants après la finale.

«J’avais d’abord choisi "Hungarian Dance No. 5" parce que je l’aimais bien et je voyais une belle chorégraphie sous cette trame. Ça tombait encore mieux puisque c’est une musique à propos de la Hongrie et que les Championnats du monde se déroulent à Budapest.»

La Japonaise Yukiko Inui a remporté une deuxième médaille d’or en individuel à ces Championnats du monde avec une note de 95,3667 points. Elle a devancé l’Ukrainienne Marta Fiedina (93,8000) et la Grecque Evangelia Platanioti (91,7667). Le podium est exactement le même que lors de la finale du solo technique disputée samedi dernier.

Avec deux finales en solo à ses premiers mondiaux, Audrey Lamothe se dit extrêmement fière du travail accompli. Elle qui participera également à la routine acrobatique jeudi.

«Je ne veux jamais me fixer d’objectif de résultat, je préfère me concentrer sur ce que je contrôle. Mon exécution a été excellente lors de toutes mes routines individuelles et c’est ce que j’espérais pouvoir faire. Je suis contente de ce que j’ai réalisé, particulièrement [mercredi] puisque c’était la dernière fois que j’effectuais cette routine-là», a expliqué Lamothe.

Les qualifications de la routine acrobatique, épreuve disputée en équipe, auront lieu jeudi alors que la finale se tiendra samedi.

Water-polo: le Canada donne une leçon de water-polo aux Colombiennes

À son deuxième match des Championnats du monde de la FINA, la formation féminine de water-polo du Canada n’a laissé aucune chance à la Colombie, s’imposant par la marque de 22-2.

Hayley McKelvey a été la vedette offensive du côté canadien avec ses cinq buts.

Axelle Crevier a également eu son mot à dire dans la victoire des siennes avec son tour du chapeau. Amanda Amorosa a touché la cible à deux reprises alors que Shae La Roche a été blanchie de la feuille de pointage.

Les gardiennes Jessica Gaudreault et Clara Vulpisi se sont partagé le travail devant le filet canadien en stoppant sept des neuf tirs de la Colombie. Valentina Restrepo et Carolina Ortega Fuentes ont été les seules à déjouer la vigilance des gardiennes canadiennes.

La troupe de David Paradelo affrontera la Hongrie vendredi dans leur dernière rencontre de la ronde préliminaire.

Kylie Masse et Summer McIntosh en or aux Mondiaux de la FINA

Ce fut une journée extrêmement productive pour le Canada à la piscine, notamment pour Kylie Masse et la jeune Summer McIntosh, aux Mondiaux de la FINA, mercredi, à Budapest, en Hongrie.

La Franco-Ontarienne Masse, qui a perdu son titre mondial au 100 mètres dos la veille, a rebondi avec justesse en décrochant l’or au 50 mètres dos. La nageuse de 26 ans a notamment devancé sa compatriote Ingrid Wilm, qui s’est contentée du quatrième rang.

«C’est un peu surréel. [...] D’être capable de nager le 50 m, le 100 m et le 200 m est quelque chose dont je suis très fière, donc je ne pourrais pas demander mieux que de monter sur la plus haute marche du podium ce soir [mercredi]. Je suis vraiment contente», a réagi Masse, ses propos étant traduits par le site web olympique canadien.

Du côté de McIntosh, elle est montée sur la plus haute marche du podium au 200 mètres papillon. Âgée de seulement 15 ans, la Torontoise a conclu l’épreuve en 2 min 05,20, soit sept dixièmes de seconde devant l’Américain Hali Flickinger.

McIntosh ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a remporté une autre médaille avec Kayla Sanchez, Taylor Ruck et Penny Oleksiak au 4 x 200 mètres libre. Le quatuor a terminé au troisième rang (+3,31 secondes) et a ainsi mis la main sur la médaille de bronze.

Plus tôt, les Québécoises Katerine Savard et Mary-Sophie Harvey avaient uni leurs forces à celles de Rebecca Smith et Ruck en qualification du relais pour permettre au Canada de se prévaloir d’une place en finale. Les Canadiennes ont arrêté le chrono à 7 min 53,59 s pour obtenir de sa place.

En raison de leur participation lors des qualifications, Savard et Harvey obtiennent elles aussi une médaille dans cette épreuve.

Chez les hommes, Joshua Liendo a gagné le bronze au 100 mètres libre, ce qui a couronné une journée de quatre médailles du Canada en natation.

Au 200 mètres brasse, James Dergousoff a pris le deuxième rang de sa vague de qualification, mais la 23e place au classement général et n’a pas été en mesure de se qualifier pour les demi-finales.

-Avec les informations de Sportcom

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.