/news/currentevents
Navigation

Le meurtrier de Maxime Dugas-Lepage porte sa cause en appel

Coup d'oeil sur cet article

Reconnu coupable par un jury le 20 mai dernier du meurtre non prémédité de Maxime Dugas-Lepage, Steve Levesque souhaite forcer la tenue d’un deuxième procès. 

• À lire aussi: Steve Lévesque est déclaré coupable de meurtre au second degré

Son avocat a déposé une requête en ce sens à la Cour d’appel il y a quelques jours.

La défense base sa demande sur le récent jugement de la Cour d’appel Hunt contre la Reine. Dans cette cause, le juge aurait omis de proposer une possibilité de verdict pendant ses directives au jury.
Entretemps, le processus judiciaire se poursuit. Mercredi, les procureurs ont procédé aux observations sur la peine.
La Couronne propose une peine à perpétuité sans possibilité de demander une libération conditionnelle avant 16 ans.

Le procureur de la couronne insiste sur le manque de facteurs atténuants pour justifier cette suggestion.

«L’un des facteurs qui est le plus aggravant, c’est le fait que le corps n’a jamais été retrouvé et que les individus, dont M. Lévesque, ont tenté de dissimuler leur crime» a expliqué Me Jérôme Simard.

L’avocat de Steve Lévesque demande plutôt que son client patiente 12 ans avant de pouvoir déposer une demande de libération conditionnelle.

Le juge rendra sa sentence le 15 septembre au palais de justice de Rimouski.

Les deux coaccusés de Steve Lévesque plaident coupables

Par ailleurs, Maxime Labrie et Carl Lévesque, tous deux accusés de complicité après le fait dans cette affaire, ont choisi de plaider coupable mercredi au palais de justice de Rimouski. Ils reconnaissent avoir déplacé et disposé du corps de la victime et d’avoir tenté de faire disparaître les preuves du meurtre.

Pour son implication, Carl Lévesque a écopé d’une peine de trois ans et huit mois de pénitencier. Il est détenu depuis son arrestation, si bien qu’il lui reste seulement 15 mois et 2 semaines à purger derrière les barreaux.

Le juge a imposé à Maxime Labrie une peine de cinq ans et demi. En raison de sa détention préventive, il lui reste maintenant 2 ans moins 1 jour de sentence à purger.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.