/sports
Navigation

Triathlon: Amélie Kretz n’est pas complètement rétablie

Triathlon: Amélie Kretz n’est pas complètement rétablie
Dario Ayala / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pas totalement remise d’une fracture de stress au col du fémur, Amélie Kretz brillera par son absence au mondial non sans un pincement au cœur. 

• À lire aussi: Triathlon: Emy Legault termine 21e au Japon

Blessée à l’entraînement à la fin janvier, la double olympienne quittera pour l’Espagne la semaine prochaine pour sa préparation finale en prévision de son retour à la compétition.

«Je ne suis malheureusement pas prête à prendre le départ, a indiqué Kretz. J’ai pensé longtemps que je pourrais revenir à temps pour Montréal, mais ce n’est pas le cas. Ça serait trop risqué de devancer mon retour. C’est plate parce que les opportunités de courir devant ma famille et mes amies sont rares.»

«Montréal présente des événements internationaux depuis 2016 et j’ai participé seulement en 2021, de poursuivre Kretz. En plus, je n’ai pas terminé l’épreuve l’an dernier en raison d’une blessure à un tendon d’Achille. Des blessures et des conflits d’horaire, comme ce fut le cas en 2016 alors que je me préparais pour les Jeux de Rio, m’empêchaient d’être présente.»

Le format sprint qui sera à l’honneur dans la métropole a pesé beaucoup dans la balance au moment d’arrêter sa décision. «Le format a joué beaucoup dans ma décision, a-t-elle expliqué. Avec la formule des éliminations, le format du mondial exige que tu fasses trois sprints sans compter le relais mixte. C’est risqué pour quelqu’un qui revient d’une blessure.»

Kretz assure toutefois qu’elle progresse très bien et que son retour est imminent. «L’objectif est de participer aux Jeux du Commonwealth, a-t-elle mentionné. Je suis la seule femme à avoir réussi les standards en obtenant un Top 16 aux Jeux et un Top 8 en Coupe du monde. Ils n’auront pas le choix de me prendre. Le Canada possède trois places et les deux autres filles seront des choix discrétionnaires.»

Triathlon Canada n’a pas encore fait connaître l’identité de son équipe en prévision des Jeux du Commonwealth qui se dérouleront du 28 juillet au 8 août à Birmingham en Angleterre.

La retraite pour Lepage

Tout comme Kretz, Alexis Lepage ne prendra pas le départ du championnat mondial, mais pour une raison bien différente. «J’ai pris une pause après les Jeux de Tokyo et je n’ai pas retrouvé le désir de retourner à la compétition, a-t-il confié. Ça ressemble à une retraite même s’il n’y a rien d’officiel. J’ai atteint mon rêve de petit gars en me qualifiant pour les Jeux et j’ai terminé ma maîtrise en gestion en décembre. Je pense que c’est le bon moment pour passer à autre chose.»

En mars, Lepage a pris part à un camp d’entraînement avec l’équipe du Québec en Floride. «Je me sentais épuisé et les intervalles me pesaient lourd, a-t-il raconté. Avoir le couteau entre les dents en permanence ne me convient plus. C’est pourquoi je pense à la retraite.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.