/news/society
Navigation

Une meilleure représentation des minorités à Radio-Canada

Radio Canada
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vient d’introduire de nouvelles exigences pour Radio-Canada dans le but d’assurer une meilleure représentation des autochtones et de l’ensemble des minorités. 

Afin de présenter une programmation plus diversifiée, CBC∕Radio-Canada devra investir dans des programmes audiovisuels canadiens provenant de producteurs autochtones, de producteurs racialisés, de producteurs en situation de handicap et de producteurs qui s'identifient comme LGBTQ2+.

Par exemple, l’an prochain, la Société Radio-Canada (SRC) devra consacrer au moins 1 % de ses dépenses à des producteurs autochtones.

En matière de radiodiffusion, dès 2023 et jusqu’en 2026, le CRTC exigera notamment que les services de langue anglaise de la SRC consacrent au moins 30 % des dépenses de programmation à des producteurs issus de l’une des minorités. Pour ce qui est du service français, ce pourcentage minimal des dépenses de la programmation sera de 6,7 % en 2023-2024 et il devra minimalement atteindre 15 % en 2026-2027.

Consultations tous les deux ans

Le CRTC veut ainsi s’assurer de moderniser son approche pour permettre à la société d’État de représenter adéquatement les Canadiens.

Radio-Canada aura désormais l’obligation de tenir des consultations officielles tous les deux ans avec les peuples autochtones, les communautés de langue officielle en situation minoritaire, les personnes racialisées, les personnes en situation de handicap et les personnes qui s'identifient comme LGBTQ2+.

«Nous donnons davantage de souplesse à CBC/Radio-Canada, tout en veillant à ce qu'elle soit responsable et représentative de nos diverses réalités géographiques et culturelles dans les deux langues officielles», a indiqué le président du CRTC, Ian Scott, dans un communiqué de presse.

Les nouvelles exigences du CRTC font suite à une instance publique qui s’est tenue du 11 au 28 janvier dernier. Le Conseil a affirmé avoir reçu plus de 10 000 commentaires au cours de cette consultation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.