/news/coronavirus
Navigation

Vaccination au Québec: 20 millions de doses plus tard, une seule personne a été indemnisée

Près de 90 autres vaccinés de la COVID attendent

Indemnisation-vaccin
Photo courtoisie Donald Poirier et sa femme Sylvie Bergeron sont toujours en attente d’une réponse du programme d’indemnisation.

Coup d'oeil sur cet article

Après l’administration de près de 20 millions de doses, une seule personne a été indemnisée par Québec à cause d’effets secondaires importants subis après sa vaccination contre la COVID-19.

• À lire aussi: Les infections à coronavirus ajoutées au programme d’indemnisation pour les vaccinés

Jusqu’ici, 160 demandes ont été acheminées au programme québécois d’indemnisation des victimes d’une vaccination. De ce nombre, 86 sont toujours en attente d’une décision, selon des données obtenues par Le Journal.

D’autres dossiers peuvent être encore acheminés, puisque les victimes ont jusqu’à trois ans pour déposer une demande d’indemnisation.

«Bien qu’il y a eu des effets secondaires comme pour n’importe quel vaccin, les effets secondaires graves ont été extrêmement rares vu la quantité de doses vaccinales distribuées», observe le virologue Benoît Barbeau.

  • Écoutez Felix Séguin au micro de Yasmine Abdefadel sur QUB radio :

Bien long à traiter

Le délai de traitement est par ailleurs très long dans certains cas.

Le dossier de Donald Poirier, qui a subi une encéphalite quelques jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca, est toujours en attente 15 mois plus tard. 

Si le lien entre le vaccin et cette inflammation du cerveau est impossible à prouver hors de tout doute, les tests menés afin de conclure à une autre cause n’ont pas été déterminants dans son cas.

«Si jamais ils nous disent qu’on n’a pas d’indemnisation, je vais sauter 10 pieds de haut ! J’espère qu’ils vont être un peu compréhensifs, parce que ça a changé notre vie pendant plusieurs mois», affirme sa conjointe, Sylvie Bergeron.

Les proches de Francine Boyer, décédée en avril 2021 d’une thrombose cérébrale après avoir reçu une dose du vaccin AstraZeneca, sont aussi toujours en attente d’une décision. 

Ils ont préféré ne pas commenter la situation afin de ne pas nuire à leurs démarches.

Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec, 1049 manifestations cliniques inhabituelles graves ont été signalées en lien avec les vaccins contre la COVID. Celles-ci ont mené à une hospitalisation, à un risque pour la vie, à des séquelles ou à un décès.

Plus de 85 % des Québécois ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID. Au total, près de 20 millions de doses ont été administrées avec les rappels offerts.

L’identité et le montant de l’indemnité offerte à la seule personne dédommagée n’ont pas été dévoilés par le MSSS.

Les sommes sont calculées par la Société d’assurance automobile du Québec selon les mêmes critères que pour celles offertes lors d’accidents de la route. 

Le Programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination a été lancé par Québec en 1985, en réponse à une décision de la Cour suprême concernant le décès d’une fillette après avoir été vaccinée contre la rougeole.

Depuis, 53 demandes ont été acceptées, pour un montant totalisant 6,8 M$. 


Le Programme de soutien aux victimes d’une vaccination créé en 2021 par Ottawa, qui dessert le reste du Canada, a indemnisé huit personnes en lien avec le vaccin contre la COVID-19.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.