/news/currentevents
Navigation

Couteaux dissimulés dans sa cellule: un meurtrier s’en sort indemne

Man in Jail - Hands on Cell Bars of Prison
Skyward Kick Prod. - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Même si deux couteaux fabriqués à la main ont été retrouvés «très bien cachés» dans sa cellule, un meurtrier condamné à la prison est ressorti indemne de l’accusation disciplinaire qui pesait contre lui. 

La Cour fédérale a donné raison à Jamie Cliff, qui était accusé de possession de contrebande, selon ce que rapporte le Toronto Sun.

L’homme détenu dans un pénitencier situé près de Campbellford, en Ontario, contestait la décision du Service correctionnel du Canada qui l’avait condamné à payer une amende, après avoir trouvé deux couteaux bien dissimulés dans sa base de lit. Les autorités du pénitencier ont souligné l’ingéniosité de la cachette.

Toutefois, la prison n’a pas été en mesure de prouver hors de tout doute que le tueur avait connaissance et contrôle de la contrebande.

L’avocat de Jamie Cliff, Me John Dillon, a plaidé que rien n’indiquait que la cellule avait été fouillée convenablement dans les 30 jours qui ont précédé l’arrivée de Jamie Cliff. L’établissement de détention manquait de preuves. Il n’était même pas en mesure d’indiquer le moment où Jamie Cliff a été placé dans la cellule.

«Bien que la dissuasion puisse être dans l’intérêt de l’institution, elle n’explique pas hors de tout doute raisonnable intelligiblement la culpabilité du requérant, a expliqué la juge Janet M. Fuhrer. La décision manque d’intelligibilité et de transparence, et justifie donc l’intervention de la Cour.»

En entrevue avec le Toronto Sun, l’avocat du meurtrier a noté quelques facteurs qui permettaient de douter de la culpabilité de son client.

«Il n’avait aucun outil, il n’aurait pas pu dévisser ou déboulonner le lit, a dit Me John Dillon. Il n’y avait aucune information sur la dernière fois que la cellule avait été fouillée.»

En 2011, un jury a déclaré Jamie Cliff coupable de deux chefs d’accusation de meurtre au deuxième degré. Trois ans plus tôt, il avait tué son ex-petite amie, Lana Christophersen, 26 ans, et le colocataire de celle-ci, Andrew Gawley, 21 ans, à Vancouver.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.