/news/health
Navigation

L’hôpital de Laval veut opérer davantage au privé pour réduire l'attente

Le nombre de patients pris en charge à l’extérieur de l’hôpital a bondi depuis un an

Thomas Lachance
Photo d’archives Les chirurgies faites en CMS ont bondi de 40 % en 2021-2022 à Laval, et la direction souhaite développer davantage cette solution. À l’hôpital Cité-de-la-Santé, la direction estime qu’il manque sept salles d’opération.

Coup d'oeil sur cet article

L’hôpital de Laval a opéré 40 % de ses patients dans des cliniques privées depuis un an, une solution qui réduit les listes d’attente et que la direction veut exploiter davantage.

• À lire aussi: Six urgences partiellement fermées cet été au Québec

«Pour nous, c’est vraiment important. C’est une belle solution pour le rattrapage d’activités», souligne France Massé, directrice adjointe de la direction des services professionnels, au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval. 

En 2021-2022, ce CISSS a dirigé 6586 chirurgies d’un jour dans des centres médicaux spécialisés (CMS), soit des cliniques privées. Au total, 40 % de tous les patients lavallois opérés l’an dernier sont allés dans un CMS, plutôt qu’au bloc opératoire de l’hôpital. La proportion a même atteint 47 %, en janvier 2022. 

«Le but, c’est de dégager de la capacité à l’hôpital pour que le bloc serve aux patients qui en ont le plus besoin. Nos ressources sont limitées, donc on essaie d’exploiter tous les moyens à notre disposition», résume le Dr Ba Truc Trinh, oto-rhino-laryngologiste. 

Capacité doublée

La pandémie de COVID-19 a accéléré l’accès aux CMS au Québec, alors que les blocs opératoires des hôpitaux roulaient au ralenti. Pour compenser, les hôpitaux ont pu signer des ententes avec les CMS, où leurs médecins vont opérer leurs patients, qui ne paient rien.

Grâce à quatre ententes avec ce type d’établissement, Laval a plus que doublé sa capacité opératoire en mars, passant de 66 % (à l’hôpital seulement) à 118 % avec les CMS, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). 

Or, des régions qui n’avaient pas d’entente (ou très peu) stagnaient à moins de 80 % de capacité. Résultat: l’attente pour certaines chirurgies est moins longue à Laval (cinq semaines pour la cataracte, par rapport à 14 pour la moyenne provinciale).  

Augmenter l’accès 

L’hôpital de Laval compte 11 salles d’opération, mais la direction souligne qu’il y a un besoin additionnel de sept salles. Puisque seules les chirurgies d’un jour sont présentement permises en CMS, la direction dit travailler pour hausser l’accès (notamment en orthopédie et en chirurgie bariatrique). 

«Le but ultime, c’est d’augmenter notre capacité pour donner accès à plus de gens. Cinq cents patients opérés à l’extérieur, ça dégage 500 places à l’interne», soutient le Dr Trinh. 

Selon eux, les patients apprécient les CMS, qui sont plus facilement accessibles que l’hôpital. Ces cliniques sont aussi reconnues pour être efficaces. 

«L’avantage du CMS, c’est que quand tu produis la même chose à répétition, tu développes une certaine expertise», dit le Dr Trinh.

LES CHIRURGIES EN CLINIQUE EXTERNE À LAVAL 

Chirurgies faites dans les trois centres médicaux spécialisés (CMS)

2021-2022 : 6586

2020-2021 : 4688

2019-2020 : 4676

73 % : Pourcentages des opérations qui ont été des chirurgies de l’œil.

65 : Nombre de chirurgiens qui opèrent dans des CMS  

Source : CISSS de Laval

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.