/news/currentevents
Navigation

Un premier bracelet antirapprochement installé au Québec

Bracelet électronique
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un mois après l’annonce de son entrée en vigueur au Québec, un premier bracelet antirapprochement a été installé sur un homme violent. 

• À lire aussi: Violence conjugale: le bracelet ne suffit pas à un récidiviste pour sa liberté

• À lire aussi: Un congé payé réclamé pour les victimes de violence conjugale

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, en a fait l’annonce sur Twitter, jeudi soir.

«Un contrevenant sous contrôle, une femme soulagée. D'autres à venir. Un pas de géant dans la lutte contre la violence faite aux femmes», a déclaré la ministre.

Le Québec est la première juridiction au pays et la septième au monde à implanter ce dispositif électronique.

Le bracelet antirapprochement a pour but de redonner aux femmes victimes de violence conjugale et sexuelle un sentiment de sécurité.

Fonctionnant grâce à la géolocalisation, le bracelet permet aux policiers d’intervenir si un contrevenant pénètre dans un périmètre déterminé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.