/news/coronavirus
Navigation

Moderna: des doses de vaccin passées date peuvent être injectées sans danger

FILES-FRANCE-EU-HEALTH-VIRUS-VACCINE
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ne soyez pas surpris si vous recevez une dose de vaccin Moderna contre la COVID-19, dont la date de péremption est dépassée de quelques semaines. Il n’y a pas d’erreur et c’est sans danger, même si cela peut sembler surprenant.

• À lire aussi: La Santé publique fera le point jeudi

• À lire aussi: Forte hausse de 104 hospitalisations au Québec, 11 décès de plus

• À lire aussi: Un sous-variant «centaure» détecté dans plusieurs pays dont le Canada

Un patient de la Montérégie a ainsi eu toute une surprise le 4 juillet dernier lorsqu’il s’est informé de la date du vaccin qu’il recevait dans une pharmacie de Saint-Lazare, en Montérégie.

Sans lui dire la date précise, l’infirmière lui a indiqué que le mois de mai était inscrit sur la bouteille.

«J’ai figé. Je me suis demandé : est-ce que je m’en vais?», raconte l’homme, qui a finalement accepté la dose.

Ce qu’il ignorait, c’est que Santé Canada a modifié la durée de conservation du vaccin en janvier dernier. La durée maximale de conservation est passée de sept à neuf mois.

Jusqu’en août

Cette nouvelle règle s’applique aussi aux lots qui étaient déjà produits, pourvu que le produit soit conservé à une température oscillant entre -25 °C et -15 °C.

«Les derniers flacons faisant l’objet de cette prolongation rétroactive de la durée de conservation seront ceux dont la date de péremption imprimée est en août 2022», peut-on lire dans une note envoyée aux professionnels de la santé par la compagnie Moderna.

Pour la pharmacienne Sandra Bordus, il n’est pas rare que des lots de médicaments ou de vaccins soient prolongés par le fabricant. 

«Je n’ai pas du tout de crainte que ce soit moins efficace», dit-elle, précisant que lorsque la date est modifiée, c’est parce que le produit a fait l’objet de vérifications.

«Il serait inexact de qualifier ces lots de “périmés”, car ils ont été administrés pendant la durée de conservation approuvée», indique de son côté Patricia Gauthier, PDG de Moderna Canada, soulignant que «ces lots de Moderna ont été examinés et approuvés par Santé Canada».

Pas de douleurs

Pour le patient qui a reçu sa dose en juillet dernier, il n’y a toutefois eu aucun effet secondaire. 

«Je n’ai même pas eu de douleurs au point d’injection, comme lors des premières doses», dit-il, tout en déplorant qu’on ne l’ait pas informé plus tôt que des vaccins périmés pouvaient être administrés sans danger.

En date du 11 juillet dernier, près de 1,3 million de Québécois avaient reçu leur quatrième dose de vaccin, soit 16 % de la population totale. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.