/news/transports
Navigation

La vitesse dans les quartiers à Sherbrooke continue d’être un fléau

Coup d'oeil sur cet article

Un citoyen de Sherbrooke, en Estrie, est exaspéré de la vitesse dans sa rue, une situation qui empire avec le détour qui mène à sa rue en raison de travaux.

Réjean Chayer en a assez de la vitesse dans sa rue de l’arrondissement des Nations.

Malgré plusieurs courriels échangés avec son conseiller municipal, la vitesse affichée est toujours de 50 km/h dans le quartier résidentiel. Il demande donc une diminution de la vitesse à 40 km/h.

«Il y a des autos qui roulent facilement à 60-70 km/h et même parfois 80 km/h dans la rue ici. Je fais la demande depuis janvier 2020, mais la situation demeure la même», a laissé entendre le résident de la rue Letendre.

Le conseiller municipal de l’arrondissement des Nations a affirmé qu’il travaille fort sur le dossier, même si la réglementation n’a pas changé.

«Je suis l’un de ceux qui voudraient que la vitesse diminue de 50 à 40 dans toutes les rues de secteurs résidentiels. Par contre, ça n’a pas été accepté au conseil municipal. Nous allons probablement en refaire la proposition éventuellement», a avancé Paul Gingues jeudi après-midi.

La semaine dernière, la Ville de Sherbrooke a lancé l’initiative «Vise 40 kilomètres-heure» dans 30 de ses rues. Une initiative qui conserve officiellement la vitesse à 50 km/h, mais qui propose une vitesse de 40 km/h, soit un moyen de faire baisser la vitesse par la sensibilisation.

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) est claire, abaisser la vitesse signifie plus de sécurité.

La distance de freinage double entre 30 et 50 km/h et ce sont dans les zones de 50 km/h que survient le plus grand nombre d’accidents avec blessés.

Des policiers ont surveillé la rue la semaine dernière, mais aucune infraction n’a été notée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.