/news/transports
Navigation

Lac-Mégantic: la majorité des citoyens en faveur de la voie de contournement, selon la mairesse

Coup d'oeil sur cet article

La mairesse de Lac-Mégantic, en Estrie, a affirmé jeudi que le sondage réalisé par des citoyens de Lac-Mégantic, qui révélait que 70 % d’entre eux étaient contre le projet de voie de contournement, n’est pas un reflet de l’opinion de la majorité de la population.

• À lire aussi: Les résidents de Lac-Mégantic s'opposent à la voie de contournement

• À lire aussi: Neuvième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic

Quelques centaines de citoyens impactés par le tracé avaient manifesté leur mécontentement dimanche dernier, donnant alors raison à ce coup de sonde.

La municipalité de Frontenac avait d’ailleurs retiré son appui au projet en raison de nombreuses inquiétudes, notamment en ce qui concerne les impacts sur la nappe phréatique et la qualité de l’eau potable.

Si Frontenac préférait l’option de la demi-voie de contournement afin qu’elle longe la route 161 pour rejoindre la voie d’entreposage du parc industriel de Lac-Mégantic et se raccorde ensuite à la voie actuelle.

Mais pour la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, cette option n’en est pas une.

Transports Canada doit communiquer aux maires le rapport sur les impacts de la future voie de contournement sur l’environnement et la nappe phréatique le 8 août prochain.

Une consultation publique se tiendra par la suite afin de répondre aux questions et inquiétudes des citoyens.

Mais une chose est certaine, le gouvernement tient à ce que la construction débute en 2023, dès qu’Ottawa aura reçu l’autorisation de l’Office des Transports du Canada, selon Daniel Gendron, maire de Nantes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.