/entertainment/music
Navigation

FEQ: 7 faits à savoir («you oughta know») sur Alanis Morissette

La chanteuse canadienne sera au Festival d'été de Québec, sur les plaines d'Abraham, vendredi

Coup d'oeil sur cet article

Alors qu'elle était à l'horaire du Festival d'été de Québec 2020 qui n'a jamais eu lieu, pandémie oblige, Alanis Morissette sera finalement sur la scène des plaines d'Abraham vendredi soir. Voici 7 faits méconnus sur la chanteuse canadienne.

• À lire aussi: «Jagged Little Pill»: l’album qui a tout changé pour Alanis Morissette

1) Déjà une vedette à 16 ans

Alanis Morissette était déjà une pop star «certifiée» au secondaire, ayant vendu plus de 100 000 disques avant même de terminer sa 12e année. 

Mais c’est à neuf ans qu’elle écrit sa première chanson, intitulée Fate Stay with Me

2) Une francophone?

Alanis doit son nom de famille à son père, Alan, qui est Franco-Ontarien et professeur de français. Si elle ne compte aucune chanson francophone à son répertoire, elle maîtrise pourtant bien la langue française. 

Elle a même causé la surprise lors de sa visite auprès du pape au Vatican, en Italie, en 2000. 

Alanis Morissette révèle les problèmes survenus lorsqu'elle a quitté la scène après avoir rencontré le souverain pontife – et qu'elle ne savait pas si elle devait marcher devant les cardinaux ou non.

«Il y a eu ce moment gênant et j'ai marché devant eux», a-t-elle relaté.

«Ils étaient tous francophones et ils se sont mis à parler de moi, disant à quel point j'étais grossière et horrible, mais sans savoir que je pouvais comprendre ce qu'ils disaient en français», raconte-t-elle. 

«Je me suis alors retournée et je leur ai dit: “Merci beaucoup pour votre gentillesse.”» 

Inulite de dire que les visages des cardinaux sont devenus écarlates comme leurs soutanes après avoir réalisé que la star canadienne avait compris chaque mot désobligeant qu'ils avaient dit à son sujet.

3) Alanis et ses dépendances

Certains croient, à tort, que l'un des succès les plus retentissants d’Alanis Morissette, Jagged Little Pill, fait référence aux drogues. 

Elle raconte plutôt qu’elle a composé cette chanson à partir des écrits de ses propres journaux intimes remplis de sentiments troublants et profonds. 

Dans le contexte de sa chanson, Jagged Little Pill (petite pilule déchiquetée), la chanteuse fait référence aux vérités difficiles à avaler. 

En 2020, Alanis révélait dans une entrevue à The Guardian qu'elle souffrait de dépendances au travail, à l'amour et à la nourriture. Par ailleurs, elle affirme également ne plus consommer d'alcool depuis 2014.

4) Une actrice? 

Moins connue comme actrice que comme chanteuse, Alanis Morissette apparaît néanmoins dans quelques films et téléséries.

Elle fait ses débuts à la télévision à l'âge de 10 ans dans l'émission canadienne de sketchs pour enfants You Can't Do That on Television.

En 1999, elle apparaît dans le film Dogma, où elle joue le rôle de Dieu. 

  • En voici un extrait

En 2004, elle revient au cinéma dans De-Lovely, un film musical basé sur la vie de Cole Porter. Elle a également décroché des rôles récurrents dans les séries télévisées acclamées Nip/Tuck (2006) et Weeds (2009-2010).

5) De la couleur pour composer ses chansons

Les couleurs seraient sources d'inspiration pour la chanteuse, qui les utilise pour l’aider à composer. 

«Lorsque je rencontre des gens ou que j'écris des chansons ou lorsque j'entends de la musique, je ferme les yeux, ou parfois je garde les yeux ouverts, et je vois des couleurs», a-t-elle décrit à World Entertainment News Network. 

«Parfois [quand j'écris de la musique], s'il s'agit d'accords trop harmoniquement primaires, je considère les couleurs primaires. Alors, je dirai: “C'est un peu trop jaune ou rouge”», ajoute-t-elle.

6) On peut désormais méditer avec elle

Le nouveau disque de la chanteuse, The Storm Before the Calm, guide ses fans à travers 11 méditations différentes.

Alanis a déjà parlé de son amour de la méditation, admettant que cela l'a énormément aidée au fil des ans.

Elle a d'ailleurs déjà déclaré que la méditation la reposait «au point où je peux avoir accès à des idées, des visions et des inspirations – je peux entendre mon propre moi». 

Elle a expliqué que ce nouveau disque de méditation lui avait permis de rester «connectée» et «responsable» pendant la pandémie de COVID-19 «quand j'avais l'impression que j'allais juste disparaître et m'envoler».

The Storm Before the Calm est diffusé via diverses plateformes numériques et applications de santé mentale depuis le 17 juin.

  • On peut aussi le trouver sur QUB musique

7) N’est-ce pas... ironique?

Sa chanson Ironic a failli ne jamais voir le jour.

Alanis, qui a écrit cette chanson avec Glen Ballard, n'était pas très emballée au début et avait suggéré de la mettre aux poubelles.

«Quand il a fallu décider ce qu'il allait y avoir sur le disque [Jagged Little Pill], je ne voulais pas d'Ironic. Mais les gens autour de moi, en qui j'avais confiance, ont vraiment adoré la chanson», a-t-elle révélé dans une entrevue à The One Show de la BBC, en 2020.  

Elle a donc décidé de l'inclure. C'était une bonne décision puisque Ironic a culminé au numéro 4 du classement Billboard Hot 100 du 13 avril 1996 et y est resté pendant 32 semaines! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.