/entertainment/stage
Navigation

Théâtre de la Dame de Coeur: une douce morale parmi des songes fantastiques!

Théâtre de la Dame de Coeur: une douce morale parmi des songes fantastiques!
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau spectacle «Victor et le cadeau des songes» présenté cet été au Théâtre de la Dame de Cœur d’Upton, en Montérégie, raconte à la fois une histoire qui rejoint les adultes et plonge les enfants dans un univers de rêves éblouissants. 

Le spectacle débute le jour du 25e anniversaire de Victor, cet homme ambitieux qui s’est endormi à force d’avoir encore une fois trop travaillé. Dès la levée du rideau, sa gigantesque marionnette le représente sur la scène extérieure en train de dormir sur une pile de livres que lui a offerts sa grand-maman pour sa fête. L’un des bouquins s’intitule «Dompter son hamster».

Ce petit rongeur profite du sommeil du personnage principal pour prendre possession de son cerveau et le marteler de ses pensées. Son but: convaincre Victor qu’en devenant le «Dieu de la finance» avec des milliers d’employés sous ses ordres, il connaîtra le bonheur grâce à son pouvoir et sa richesse.

Par chance, la grand-mère de Victor, qui a plus d’un tour de magie dans son sac, s’oppose farouchement à l’emprise du hamster ratoureux. Elle encourage plutôt son petit-fils à profiter de la vie et ouvrir son cœur à l’amour.

En effet, cette lutte entre ces deux ennemis se déroule dans une ambiance scénique fantastique, aux effets grandioses et surprenants. Des personnages éclatés, comme l’extraterrestre lumineux, la vieille pantoufle géante et le cochon aux répliques rigolotes, prennent vie sur scène. Le public s’étonne même de voir des plantes pousser du sol de la salle, parmi l’assistance.

Soirée hurluberlue!

L’histoire s’inspire, en toile de fond, du célèbre livre «Pensouillard le hamster» du Dr Serge Marquis. Or, ce qui donne autant de couleurs à ce spectacle d’envergure, c’est l’illustration absolument «hurberlue» de ce rongeur, qui roule sans relâche dans la tête des gens.

Plus la représentation avance, plus les effets spéciaux gagnent en rythme et en intensité. Il faut voir les yeux impressionnés des enfants admirer Victor, à bord de son «escargot 727», pour finalement s’envoler au-dessus de leurs têtes. Le carriériste fait alors la rencontre d’une jolie funambule, en vélo, qui pourrait changer sa destinée...

À la tombée de la nuit, les petits et grands se retrouvent plongés au cœur des rêves de Victor où le rire, l’absurde et l’émerveillement se donnent rendez-vous. Cette production à grand déploiement est le fruit des trois ans de création qui réussit, encore une fois, à renouveler cette magie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.