/investigations/taxes
Navigation

Le quart des Québécois ont profité de la PCU

Coup d'oeil sur cet article

Environ 1,8 million de Québécois ont profité de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) en 2020, selon les données publiées cette semaine par Statistique Canada.

• À lire aussi: Près de 20,7 millions de Canadiens ont reçu des prestations de la COVID-19

Les prestataires du Québec ont reçu en moyenne 7940 $, soit l’équivalent de presque 16 semaines.

« Il y a eu plus de restrictions sanitaires au Québec, ce qui a affecté davantage l’emploi et les heures travaillées », selon Simon Savard, économiste principal à l’Institut du Québec (IDQ). 

M. Savard n’est pas surpris non plus de voir que les municipalités moins bien nanties comptent plus d’habitants qui ont reçu l’aide du fédéral. 

« Le ralentissement de l’économie a touché de façon disproportionnée les employés à faible salaire, parce que ceux à salaire plus élevé occupent des emplois qui leur permettent souvent de travailler à distance. »  

  • Écoutez Philippe Richard-Bertrand au micro de Vincent Dessureault sur QUB radio : 

Quant à Gatineau, à Lévis et à Québec, le nombre élevé de fonctionnaires qui y vivent explique en partie pourquoi ces villes ont eu peu recours à l’aide d’urgence. 

Le Québec parmi le peloton de tête au pays

La province arrive deuxième au pays quant à la proportion de sa population ayant profité de la PCU, tout juste derrière l’Alberta. Toutefois, les Québécois ayant utilisé le programme ont touché moins d’argent que les habitants de 8 des 10 provinces. 

La PCU, en bref

Annoncée par le gouvernement Trudeau le 25 mars 2020

  • Pour les Canadiens qui, en raison de la COVID-19, ont perdu leur emploi, sont en quarantaine ou prennent soin d’une personne malade
  • Prestation de 500 $ imposables par semaine pendant un maximum de 28 semaines
  • Pour y avoir droit, avoir gagné un revenu d’au moins 5000 $ en 2019 

Le Québec parmi le peloton de tête au pays

La province arrive deuxième au pays quant à la proportion de sa population ayant profité de la PCU, tout juste derrière l’Alberta. Toutefois, les Québécois ayant utilisé le programme ont touché moins d’argent que les habitants de 8 des 10 provinces.

► Pourcentage de Québécois ayant profité de la PCU : 26 % des 15 ans+

► Montant moyen touché dans la province : 7940 $

► Total de la PCU versé au Québec : 14,4 milliards $

Taux de prestataires dans les 10 villes plus populeuses 

  • Montréal : 29 %
  • Laval : 29 %
  • Terrebonne : 29 %
  • Longueuil : 26 %
  • Sherbrooke : 26%
  • Trois-Rivières : 25 %
  • Québec : 24 %
  • Lévis : 24 %
  • Saguenay : 23 % 
  • Gatineau : 23 %

LAVAL ET SAINT-LIN EN TÊTE DE FILE

La région métropolitaine est celle ayant eu le plus recours à la PCU. Laval est la ville qui a le plus utilisé le programme, suivie par Montréal, Terrebonne et Longueuil.

Dans les municipalités de plus petite taille (10 000 citoyens et plus), Saint-Lin–Laurentides (36 %) se classe au premier rang, tandis que Sainte-Sophie (34 %) et Mont-Tremblant (33 %) occupent les deuxième et troisième échelons. 

Parmi celles qui ont le moins utilisé le programme, Westmount (17 %) se classe première, suivie par Saint-Lambert (18 %) et Saint-Augustin-de-Desmaures (19 %).  

Plus d’hommes que de femmes en ont reçu

Les Québécoises ont été moins nombreuses que leurs homologues masculins à profiter de la prestation d’urgence. En effet, 53 % des demandeurs de la PCU sont des hommes, contre 47 % qui sont des femmes. En revanche, les femmes qui ont utilisé le programme ont en moyenne obtenu un montant plus important que les hommes. Dans toutes les autres provinces du Canada, c’est l’inverse : plus de femmes que d’hommes ont demandé la PCU.  

Des millions pour les étudiants

Exclus de la PCU, les étudiants ont eu droit à la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE), représentant un montant de 1250 $ pour quatre semaines. Quelque 150 000 Québécois y ont eu accès, pour un total de 581 millions $. Les Québécois l’ont utilisée en moins grande proportion que la moyenne canadienne.

  • Québécois ayant utilisé la PCUE : 149 215
  • Coût total : 581 millions $

Surtout pour les moins de 55 ans 

Sans surprise, les Québécois en âge de travailler ont été plus nombreux à avoir recours au programme d’urgence du gouvernement fédéral. Environ les deux tiers de la population entre 15 et 54 ans a fait appel à la PCU, contre 27 % pour les 55 à 64 ans et 8,5 % pour les 65 ans et plus. Si les aînés sont moins nombreux à l’avoir touchée, ils ont toutefois obtenu un montant de 16 % plus élevé que la moyenne des Québécois.

Pourcentage de PCU selon la tranche d’âge

  • De 15 à 24 ans : 33 %
  • De 25 à 54 ans : 33 %
  • De 55 à 64 ans : 27 %
  • 65 ans et plus : 9 %
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.