/sports/opinion/columnists
Navigation

Des points précieux

Coup d'oeil sur cet article

Le CF Montréal a obtenu six points sur une possibilité de neuf lors de ses trois derniers duels. Voilà une bonne nouvelle qui permet aux hommes de Wilfried Nancy de rester dans le haut du classement de l’Association de l’Est. Et c’est exactement ce que l’on veut.

En général, les performances du club montréalais lors de ces trois derniers matchs sont encourageantes. Il a clairement démontré qu’il était supérieur au Toronto FC, au Sporting de Kansas City, malgré la défaite, et au D.C. United. Mais en même temps, il a eu l’opportunité d’engranger neuf points sur une possibilité de neuf, considérant les positions où se retrouvent ces trois équipes.

Ainsi, le CF Montréal a démontré les raisons pour lesquelles il est quatrième au classement de l’Est. En contrepartie, ses trois plus récents adversaires ont aussi clairement démontré pourquoi ils sont dans les bas-fonds du classement.

Départ canon

Encore une fois, le CF Montréal a amorcé le match en lion avec un cadeau que Romell Quioto n’attendait pas dès la première minute. Le Hondurien a tout de même complété le tout avec brio. Et cela était annonciateur de ce qui allait se passer pour le reste du match. D.C. a démontré, non seulement à ce moment-là, mais dans tout le match, pourquoi elle est l’équipe qui a accordé le plus de buts en MLS.

Le CF Montréal, particulièrement en première demie, s’est très souvent retrouvé en position de finir une action par un but. Même si les joueurs ont été plus efficaces en marquant deux buts, ils ont eu l’opportunité de mettre un terme au match dès les 45 premières minutes de jeu, notamment avec l’immense chance ratée par Mason Toye. Malheureusement, ce dernier a mal calculé son mouvement et sa technique.

Au final, le club a fait ce qu’il devait faire pour gagner, mais a encore mis de l’avant, un peu, cette difficulté historique de limiter les chances de marquer de l’adversaire.

À partir des 10 dernières minutes de la première mi-temps et tout au long de la seconde moitié du duel, Montréal a eu des moments difficiles en défensive. Ceci a encouragé l’adversaire et lui a permis d’espérer obtenir un résultat positif même si le CF Montréal était clairement la meilleure équipe sur le terrain.

Problèmes défensifs

Voici deux exemples de ce que je considère de gros problèmes défensifs dans cette ligue, des deux côtés. Romell Quioto a souvent été en position de recevoir le ballon dans les lignes de passe ou en arrière de la ligne défensive du D.C. United. Les joueurs de la formation américaine n’ont pas effectué un marquage assez serré, ce qui est la base.

Du côté du CF Montréal, à la 63e minute, Gabriele Corbo et Rudy Camacho ont laissé l’attaquant de D.C. United passer de l’extérieur à l’intérieur sur son pied fort. Il a ensuite réussi à prendre un tir en plein milieu. Il aura fallu un bel arrêt de James Pantemis pour garder le pointage à 2-1.

Ce sont des choses de base. Quand on défend près de notre but, il faut toujours tenter de repousser l’adversaire vers les lignes de côté pour lui donner un mauvais angle de tir. Corbo et Camacho n’ont pas été en mesure de le faire.

À la fin, il s’agit d’une victoire qui garde l’équipe dans le haut du classement de l’Association de l’Est. C’est l’objectif pour tenter d’assurer une qualification pour les éliminatoires et de bien terminer la saison, qui pourrait devenir la meilleure de l’histoire du club en MLS.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.