/news/society
Navigation

Premier champ de lavande à Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

En plus des 200 variétés de fleurs offertes à la Ferme florale Les Fleurs Maltais, à Chicoutimi, une nouvelle variété sera disponible dès jeudi : la lavande.

• À lire aussi: Parfum de lavande

Si vous aimez la lavande, vous serez servi! Le champ d’un hectare ouvrira ses portes au public pour la première fois. L'équipe finalise actuellement les derniers préparatifs.

«C'est la première année qu'on ouvre le champ. C'est sûr qu'on a divers projets pour la prochaine année. Cette année, ce qu'on veut, c'est que les gens viennent et profitent du champ. On va mettre des chaises un peu partout. Il y a une possibilité aussi de louer le champ de façon individuelle, pour faire des pique-niques ou en groupe pour avoir le champ à vous pour 3h», a expliqué Dominic Maltais, propriétaire de la ferme florale Les Fleurs Maltais.

Une variété de forfaits sont offerts via leur site internet. Pour rendre l’endroit plus confortable, des coussins, des laizes et des tables basses seront mis à la disposition des usagers ainsi que de la décoration pour un effet des plus pittoresque.

De plus en plus populaire

Il faut dire que ce type de culture a la cote auprès de la population. L’odeur qui s’en dégage attire et apaise, et sa beauté donne l’envie d’y rester tout en prenant quelques clichés au passage. Le propriétaire ne s’attendait pas à un tel engouement sur les médias sociaux à la suite de son annonce.

«On a remarqué ça avec Bleu Lavande [à Magog], eux ils ont commencé il y a une quinzaine d'années, ensuite il y a eu La Maison Lavande [à Saint-Eustache]. On a vu la Seigneurie de l'Île d'Orléans qui a un super beau champ de lavande. Nous, c'était un trip personnel qu'on a fait. On fait des fleurs, on s'est dit on va faire de la lavande, c'est amusant!» a confié M. Maltais.

Un projet qui germait depuis deux ans

La plantation a débuté en juin 2021 à l'aide de machinerie. Les grandes quantités de neige reçues l’hiver dernier ont aidé à bien isoler les plants et la floraison a été surprenante à la venue du printemps et de la période estivale. L’équipe a continué de semer par la suite. Ils ont terminé de semer en juillet cette année. Un travail de longue haleine qui a dû se compléter à la main. Les fortes quantités de pluie reçues au cours des dernières semaines ont retardé la production du deuxième hectare d’un mois.

«On a vraiment une variété qui est plus nordique, ici c'est la “munstead” qu'on cultive. C'est la plus facile à faire. On a fait venir 3500 plans pour la première année. On a planté ça, c'était nos plans tests. L'année d'avant, on avait planté 10 plants un peu plus matures pour voir si ça passait l'hiver. Vu qu'on est le plus au nord, pour avoir de la lavande, on est zoné 3 ici. La lavande, c'est généralement zoné 4-5, donc ce que ça prend, c'est de la neige parce que ça isole les plans pour l'hiver. On en a quand même assez tôt dans la saison ici. Avoir de la neige tôt, ça nous aide», a poursuivi le propriétaire.

Le champ aura une dimension de deux hectares et comptera environ 8000 plans.

«C'est beaucoup de cerclage dans les premières années pour les garder propres pour qu'elles puissent faire un bon système racinaire et prendre de la place. Ensuite, il faut les couper, rendu à l'automne, pour ramasser l'huile essentielle et les tailler, pour que ça repousse l'année d'après», a-t-il détaillé.

D’autres projets viendront, dont l’implantation d’une boutique.

«On a des savons qu'on va avoir et on va avoir des bouquets de lavande aussi. De la lavande séchée et de la lavande fraîche», a-t-il ajouté.

D'autres produits seront conçus d'ici la fin de la saison et devraient être disponibles l'année prochaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.