/finance/opinion/columnists
Navigation

Les prévisions ratées du ministre Girard

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Le ministre des Finances, Eric Girard

Coup d'oeil sur cet article

On ne peut pas dire que le ministre des Finances, Eric Girard, a le compas dans l’œil ! 

Lors de la présentation de son budget de 2021-2022, en mars 2021, le ministre Girard envisageait de terminer cet exercice financier avec un déficit de 9,2 milliards de dollars, avant transfert d’argent au Fonds des générations.  

Résultat ? Il a finalement bouclé l’exercice financier 2021-2022 avec – tenez-vous bien – un surplus budgétaire de 3,32 milliards de dollars. Ce qui donne un « monstrueux » écart de prévisions budgétaires de 12,5 milliards $ ! 

Comment en est-il arrivé là ?  

Au chapitre des revenus, le gouvernement Legault a empoché en 2021-2022 des revenus supplémentaires de 16,8 milliards de dollars par rapport aux prévisions initiales du ministre Girard. C’est 13,7 % de plus que prévu. Convenons qu’il s’agit d’un « généreux » écart en faveur du gouvernement Legault. 

Ce surplus de recettes comprend des rentrées supplémentaires de 13,3 milliards de dollars en revenus fiscaux (impôts, taxes, droits, permis, etc.), un revenu additionnel de 1,27 milliard $ de la part des entreprises du gouvernement (Hydro-Québec, Loto-Québec, Investissement Québec, etc.) et un montant supplémentaire de transfert fédéral de 2,24 milliards $. 

Du côté des dépenses gouvernementales, on note des dépenses supplémentaires (portefeuilles, mesures anti-COVID-19) de l’ordre de 4,27 milliards de dollars par rapport aux prévisions budgétaires.  

Le ministre Eric Girard a attribué l’amélioration de la situation budgétaire du Québec à la forte reprise économique dans la province. 

LE FLOP DE 2020-2021 

Ce n’est pas la première fois que le ministre Girard rate d’aplomb ses prévisions budgétaires. Je vous rappelle que son budget de 2020-2021 était devenu carrément obsolète... à peine quelques jours après avoir été déposé. 

Lors de la présentation de son budget le 10 mars 2020, Girard faisait fi de la pandémie, qui commençait à faire des ravages au Québec. Il prévoyait de terminer l’exercice financier avec un surplus budgétaire de 2,7 milliards $ (avant transfert d’argent au Fonds des générations). 

Il fallait que lui et les bonzes du ministère des Finances soient vraiment déconnectés de la réalité. Car à peine trois jours plus tard, François Legault déclenchait l’urgence sanitaire et la paralysie de plusieurs secteurs de l’économie.  

Le ministre Girard a été contraint de refaire ses classes, et il déposait trois mois plus tard une mise à jour budgétaire où il comptait, cette fois, boucler l’exercice financier 2020-2021 avec un spectaculaire déficit de 12,4 milliards de dollars.  

Finalement, il a terminé l’exercice 2020-2021 avec un déficit de 4,2 milliards $, soit 8,2 milliards $ de moins que ses prévisions révisées !  

L’EXERCICE EN COURS...  

Dans le cadre du budget 2022-2023 déposé en mars dernier, l’argentier du gouvernement Legault a prévu un déficit de l’ordre de 3 milliards $. 

Il y a fort à parier que le ministre Girard a de nouveau sous-évalué ses prévisions de recettes. Il a prévu pour l’exercice 2022-2023 des revenus totaux de 138,5 milliards de dollars, soit près de 1 milliard $ de moins que les recettes encaissées en 2021-2022 !  

Hâte de voir le rapport préélectoral sur l’état des finances publiques du Québec qui sera publié à la mi-août en vue de l’imminente campagne électorale.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.