/news/society
Navigation

Des étudiants peinent à trouver un logement à Sherbrooke

Des étudiants peinent à trouver un logement à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

À quelques semaines de la rentrée scolaire, plusieurs étudiants internationaux ont de la difficulté à trouver des appartements à Sherbrooke.

• À lire aussi: Sherbrooke: deux suspects arrêtés pour agression armée

Après plus de trois mois de recherches intensives et une quarantaine de demandes refusées, Sacha Riffiod s’est finalement trouvé un toit dans la région, il y a quelques jours. À un certain moment, il croyait que son projet d’étudier au Québec était compromis.

«J’ai trouvé la résidence, il y a trois semaines, a indiqué l’étudiant français. À la mi-juillet, on commençait vraiment à s’inquiéter sur ma possibilité de départ parce que si je n’avais de logement, je ne sais pas comment on aurait pu faire.»

À Sherbrooke, près du quart du marché locatif est habité par des étudiants universitaires.

«Le taux d’inoccupation est sous la barre des 1% donc c’est absolument dramatique. Les ménages étudiants contribuent, bien malgré eux, parce qu’ils sont nombreux sur le marché locatif et que leurs revenus sont faibles», a dit la directrice des affaires publiques de l’organisme UTILE, Élise Tanguay.

La situation inquiète l’université.

«Pour la prochaine rentrée, on a quelques inquiétudes parce que nos 700 places de résidences sont pleines», a fait savoir le recteur de l’Université de Sherbrooke, Pierre Cossette.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.