/opinion/columnists
Navigation

Scandale! Des enfants vendent de la limonade!

Homemade refreshing summer lemonade drink with lemon slices, ginger and ice
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Aujourd’hui, je veux profiter de ma chronique pour saluer deux agents du SPVM qui, n’écoutant que leur courage, et par un sens aigu du devoir, ont mis leur vie en danger pour arrêter un duo de dangereux criminels. 

Car avouez-le : on ne reconnaît pas suffisamment le travail des policiers ! Vous imaginez un monde sans agents de la paix pour faire respecter la loi ?

Ça serait le bordel, l’anarchie !

AU NOM DE LA LOI !

Vous croyez que la violence et la criminalité ne frappent que les quartiers populaires ?

Eh bien non !

Dans les quartiers cossus aussi, les bandits sévissent !

C’est ainsi que samedi dernier, à Roxboro, deux jeunes délinquants (de huit et onze ans !) ont installé un kiosque à limonade afin d’amasser de l’argent pour la Société canadienne de la sclérose en plaques !

Comme ça, sans permis !

Non seulement ces deux fraudeurs violaient effrontément – au nez et à la barbe des autorités – la loi canadienne sur la concurrence, coupant l’herbe sous le pied d’honorables entreprises comme Tropicana, Tradition et Sealtest qui, elles, respectent la loi à la lettre, mais en ne chargeant ni TPS ni TVQ à leurs clients, ils empêchaient l’État de garnir ses coffres !

Si tout le monde se mettait à imiter ces deux criminels, comment, diantre, les gouvernements du Canada et du Québec pourraient-ils financer nos services publics, je vous le demande ?

Et attendez, vous n’avez rien entendu...

Afin d’attirer les clients, et ainsi refiler leur camelote (qui n’avait probablement pas reçu l’approbation de l’Agence canadienne de l’inspection des aliments, mettant ainsi la santé de tous les citoyens de Roxboro, sinon de la planète, en danger), ces deux filous utilisaient... un mégaphone !

Oui !

En pleine ville !

Pendant que les retraités du quartier faisaient leur sieste tant méritée ! Eux qui avaient probablement passé toute leur matinée à arroser leur perron et à tailler leur haie !

SUBITO PRESTO !

Heureusement, un voisin qui gardait l’œil ouvert (ça existe encore, des citoyens responsables qui ont le sens de la communauté) a alerté le SPVM, qui a – subito presto, recto verso et eso beso – délégué deux de ses plus courageux agents !

Arrivés sur place, ces deux centurions du XXIe siècle (qui avaient probablement enfilé leur gilet pare-balles, on n’est jamais trop prudent) ont tout de suite pris les choses en main et demandé aux jeunes de ne plus utiliser leur mégaphone !

Grâce à ces deux serviteurs du service public, les citoyens de Roxboro ont pu enfin dormir tranquilles...

Qui a dit que Montréal baissait les bras devant la criminalité ?

Malheureusement, comme vous le savez, les criminels sont comme de la mauvaise herbe : vous en coffrez un, deux autres s’empressent de le remplacer !

C’est ainsi que selon mes sources, un citoyen de Roxboro a construit, hier, une clôture qui ne respecterait pas les règlements de la Ville et qui dépasserait la hauteur permise de six centimètres et demi !

Au moment d’aller sous presse, l’arrondissement de Roxboro s’apprêtait à envoyer son meilleur inspecteur des bâtiments, le célèbre Roger Latrimouille, aussi connu sous le nom de Roger le ruban, à cause de la vitesse à laquelle il déroule son ruban à mesurer. 

C’est comme ça qu’on lutte contre le crime, à Montréal !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.