/news/society
Navigation

Sherbrooke: atteinte de dystrophie musculaire, elle n’arrive pas à se trouver un emploi

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune femme de 18 ans de Sherbrooke, atteinte de dystrophie musculaire, est incapable de se dénicher un emploi malgré ses recherches, et ce dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. 

• À lire aussi: Pénurie de main-d’œuvre: Québec va recruter 3000 travailleurs étrangers d’ici mars 2023

Patricia Thibault en a assez. Elle se cherche un emploi depuis l'été passé et malgré quelques convocations en entrevues, elle n'a jamais obtenu l'emploi. Le hic selon elle est lorsqu'elle annonce à l'employeur qu'elle est atteinte de dystrophie musculaire. Malgré ses nombreuses tentatives d’obtenir un emploi, celle qui aspire étudier le droit à l’Université se dit discriminé lors des entrevues.

«J'ai postulé chez des bijouteries, chez Leon, Winners...[...] J'arrive [aux entrevues] et on me pose des questions normales d'entrevues. Je dis moi-même que j'ai la dystrophie musculaire parce que ça ne se voit pas et ils me disent qu'ils vont me rappeler si je suis prise», a expliqué Patricia mercredi matin.

Des rappels qui ne surviennent jamais. Un non-sens selon sa mère: «De nos jours on entend beaucoup ''pénurie de main-d'œuvre', mais c'est difficile à croire avec ce qui lui arrive...elle est là, prête, autonome et disponible à travailler, mais elle n'a jamais de suivi», a déploré Sandra Dubé.

Pourtant, Patricia envoie sa candidature uniquement aux endroits qu’elle juge adaptés à sa situation. L'entreprise PROBEX experte en inclusion de personnes avec certaines limitations à contribuer au marché du travail croit qu'il faut encore beaucoup de sensibilisation auprès des entreprises.

«Par exemple, quelqu'un avec toutes ses capacités, mais avec un comportement négatif, beaucoup d'absences avec toutes les raisons du monde de l'exclure, eh bien il aurait sa chance dans le marché d'aujourd'hui. Il faut que les entreprises fassent le choix de l'inclusion», expliqué le directeur général de l'entreprise David Caron.

Pour l'instant, Patricia demeure dans l'attente, elle qui, a 18 ans, n'a jamais réussi à décrocher d'emploi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.