/news/health
Navigation

Pénurie de sirop pour la toux sur les tablettes des pharmacies

Les pharmacies peinent à maintenir les stocks en raison de la forte demande

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois malades se butent à des étalages de sirop pour la toux vides dans les pharmacies, où sévit une pénurie depuis plusieurs semaines.

«D’habitude, on ne vend pas de sirop [pour la toux] l’été, c’est la période où on en vend le moins. Mais cet été, j’en ai vendu beaucoup plus par rapport aux années passées. La courbe est complètement inversée», remarque la pharmacienne Thina Nguyen, qui possède trois pharmacies à Montréal et Repentigny.

Des pharmacies sur la rue Wellington à Montréal avaient des étalages presque vides le week-end dernier. La demande dépasse l’offre depuis plusieurs semaines, selon des pharmaciens.
Photo Hugo Duchaine
Des pharmacies sur la rue Wellington à Montréal avaient des étalages presque vides le week-end dernier. La demande dépasse l’offre depuis plusieurs semaines, selon des pharmaciens.

Aux prises avec des ruptures de stock dans plusieurs marques qu’elle a l’habitude de commander, elle doit jongler avec «les trous» qui se creusent sur ses tablettes. 

  • Écoutez l’entrevue d’Alexandre Dubé avec Benoit Morin sur QUB radio :

Retrait du masque

«Ça rentre au compte-gouttes, ça rentre quand même, mais pas toutes les marques et tous les formats», renchérit le président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP), Benoit Morin.

Benoit Morin.
Président AQPP
Photo courtoisie
Benoit Morin. Président AQPP

Les deux pharmaciens soulignent que la pénurie coïncide avec le retrait du masque dans les lieux publics. Non seulement plus de clients se présentent en pharmacie avec une toux tenace, en pleine septième vague, à la suite d’une infection à la COVID-19, mais aussi parce que d’autres infections respiratoires circulent davantage.

Thina Nguyen dit avoir observé des cas de grippe plus tardivement qu’à l’habitude, mais aussi de streptocoque, chez les enfants, une infection de la gorge, à la fin de l’année scolaire.

«La demande est plus forte que l’offre depuis quelques mois», ajoute M. Morin, précisant que les sirops ont une date de péremption de quelques mois et que les fabricants avaient ralenti la production.

Il s’agit d’un problème nord-américain, selon le pharmacien. Ce dernier dit que les fournisseurs lui assurent que la situation devrait se résorber d’ici la fin de l’été.

Photo Hugo Duchaine

Comme le Tempra

La pénurie actuelle de sirops pour la toux rappelle aussi celle des médicaments pour enfants à base d’ibuprofène et d’acétaminophène, contre la douleur et la fièvre.

Ces remèdes contre le rhume rentrent aussi en petites quantités dans les pharmacies depuis plusieurs mois, indique M. Morin.

«En parlant au pharmacien, il y a moyen de se débrouiller», assure le président de l’AQPP. D’une marque à l’autre, plusieurs sirops se ressemblent et contiennent du DM, l’élément antitussif recherché.

«On essaye de commander les marques disponibles», poursuit Mme Nguyen, ajoutant passer d’un fabricant à un autre pour trouver les mêmes ingrédients pour ses patients.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.