/world/middleeast
Navigation

Liban: la vente du premier chargement de céréales exporté par l'Ukraine annulée

Le cargo Razoni battant pavillon de la Sierra Leone navigue le long du détroit du Bosphore au-delà d'Istanbul le 3 août 2022, après avoir été officiellement inspecté.
AFP Le cargo Razoni battant pavillon de la Sierra Leone navigue le long du détroit du Bosphore au-delà d'Istanbul le 3 août 2022, après avoir été officiellement inspecté.

Coup d'oeil sur cet article

Le contrat de vente du premier chargement de céréales exporté par l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe a été annulé en raison du retard de livraison, a indiqué l'ambassade ukrainienne au Liban. 

Le Razoni, cargo battant pavillon sierra-léonais, avait quitté le 1er août le port ukrainien d'Odessa sur la mer Noire avec 26 000 tonnes de maïs, et aurait dû accoster dimanche dans le port de Tripoli, au Liban. 

Le délai de livraison de cinq mois a toutefois «incité l'acheteur et l'expéditeur à s'entendre sur l'annulation de la commande», a expliqué mardi soir l'ambassade ukrainienne dans un communiqué publié peu avant minuit.

Selon elle, l'expéditeur étudie «d'autres demandes d'achat».

Le Razoni, qui se trouve actuellement à l'arrêt à Mersin, dans le sud de la Turquie, d'après le site de localisation Marine Traffic, avait été inspecté la semaine dernière par des experts turcs et russes au large d'Istanbul.

La Russie et l'Ukraine ont signé le 22 juillet deux accords séparés, validés par la Turquie et les Nations unies, pour permettre les exportations de céréales ukrainiennes bloquées par la guerre qui a débuté le 24 février et celles de produits agricoles russes malgré les sanctions occidentales.

Vendredi, trois chargements de maïs ont quitté l'Ukraine en convoi, à destination de l'Irlande, l'Angleterre et de la Turquie, selon le ministère turc de la Défense.

Lundi, un premier navire a accosté à sa destination finale, la Turquie.

Huit navires au total ont pris la mer depuis la signature de l'accord, selon les autorités ukrainiennes, qui espèrent que de trois à cinq bateaux pourront partir quotidiennement d'ici deux semaines.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.