/sports/hockey
Navigation

LNH: devenir coéquipiers, le rêve des frères Joseph

LNH: devenir coéquipiers, le rêve des frères Joseph
PHOTO AGENCE QMI FRÉDÉRIC MARCOUX.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Ils sont des frères, des meilleurs amis et également colocataires l’été au Québec, mais Mathieu et Pierre-Olivier Joseph rêvent surtout, un jour, d’être coéquipiers.

• À lire aussi: Golden Knights: des anciens coéquipiers nuancent les propos de Pacioretty

• À lire aussi: Patrice Bergeron impose le respect au Pro-Am

Le duo a pu s’entraider depuis le début de la carrière respective des deux frangins. D’ailleurs, en juillet, ils ont tous deux signé une prolongation de contrat, et ce, dans un intervalle de deux semaines.

Mathieu s’est entendu avec les Sénateurs d’Ottawa pour quatre ans et 11,8 millions $, tandis que Pierre-Olivier, 23 ans, a apposé sa signature sur un contrat de deux ans qui lui rapportera 825 000 $ par année comme défenseur avec les Penguins de Pittsburgh.

«On s’est aidés dans ce processus, c’est sûr; on habite ensemble, a indiqué l’attaquant de 25 ans en marge du Pro-Am Gagné-Bergeron cette semaine. On s’est poussés et on est heureux l’un pour l’autre. Nos cheminements sont proches et c’est plaisant.»

«Je dirais que ç’a sauté pas mal à la maison quand toutes les conversations [contractuelles] ont été finies, a renchéri Pierre-Olivier avec un large sourire. On est deux personnes qui aiment plus jouer que penser au côté "business".»

Besoin de défenseurs

Mathieu Joseph s’est montré emballé par les nombreux ajouts des Sénateurs durant la saison morte. Sauf que lorsqu’il a été questionné sur les besoins en défensive de la formation ontarienne, il a éclaté de rire, en regardant son frère. Celui-ci, un espoir prometteur à la ligne bleue, a récolté 33 points en 61 matchs avec le club-école des Penguins, dans la Ligue américaine, la saison dernière.

«J’ai hâte qu’on joue ensemble un jour, a dit Mathieu Joseph. C’est un petit rêve que nous avons de jouer dans la même équipe, si on peut décider ça à un certain moment.»

D’ici là, les frères natifs de Laval continueront de faire équipe à l’extérieur de la patinoire.

«On est 24 heures sur 24 ensemble, on est presque trop ensemble l’été, a mentionné Pierre-Olivier. On s’entraîne sur la glace et à l’extérieur. Ça fait du bien de voir un frère et un modèle que je ne vois pas durant l’année.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.