/sports/hockey
Navigation

Mission accomplie pour le Pro-Am Gagné-Bergeron

Mission accomplie pour le Pro-Am Gagné-Bergeron

Coup d'oeil sur cet article

La 12e édition du Pro-Am Gagné-Bergeron, laquelle a été présentée mardi soir au Centre Vidéotron, a permis d’amasser une somme de 425 000 $ pour quatre fondations qui viennent en aide aux enfants.

• À lire aussi: Les Sénateurs ont les outils pour passer à un autre niveau, selon Thomas Chabot

• À lire aussi: LNH: devenir coéquipiers, le rêve des frères Joseph

Le Pignon Bleu, Leucan, la Fondation Maurice Tanguay et la Fondation Philippe Boucher se partageront la somme. Le montant amassé est similaire à celui des années 2018 et 2019, avant la pandémie qui avait forcé l'annulation des deux dernières éditions.

«En ayant amassé une somme comme ça, on a le sentiment du devoir accompli», a indiqué le président du comité organisateur, Bruno Guay.

Ce dernier estime que les quelque vingt joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) présents ont offert l’un des meilleurs spectacles aux partisans dans l’histoire de l’événement. Jack Eichel, Patrice Bergeron, Marc-André Fleury et Jonathan Huberdeau étaient du rendez-vous.

«Si on avait un alignement comme ça avec les Nordiques de Québec, ça ne serait pas gênant, mais on dépasserait largement la masse salariale», a fait remarquer Bruno Guay en riant.

Le président du comité organisateur insiste sur le respect que les joueurs du circuit Bettman ont à l’endroit de Patrice Bergeron qui a lancé plusieurs invitations.

«Ma copine m’a dit que Bergeron lui fait penser à Guy Lafleur, puisqu’il est tellement respecté dans la ligue, et je suis d’accord, a-t-il dit. Jack Eichel a accepté immédiatement l’invitation à cause de lui [...]. Patrice est généreux, il a une aura, une notoriété, et les gens le respectent. Personne ne veut lui déplaire.»

Inoubliable pour les joueurs amateurs

Pour la qualité du spectacle, le nombre d’amateurs présents sur la glace est passé de 20 à 10 cette année. Ceux-ci devaient payer une somme de 10 000 $ pour participer.

Marc Hamilton en était à sa cinquième participation au Pro-Am. À ses yeux, le Pro-Am est un incontournable. Il a profité de l’occasion pour jaser avec l’entraîneur de son équipe au Pro-Am, son idole de jeunesse, Raymond Bourque.

«C’était exceptionnel, c’est vraiment le fun, a indiqué l’homme de 49 ans. C’est l’édition où j’ai eu le plus de plaisir. Il y avait une grande qualité de joueurs. C’était convivial et il y avait un grand respect. C’est une belle expérience de voir des experts de leur domaine. [...] Mon cœur battait très vite sur la glace, je voulais suivre le rythme.»

«Ça nous coûtait 10 000 $ pour les amateurs, mais j’aurais mis ce montant-là, même si je n’avais pas le plaisir de jouer, a ajouté le microbiologiste. Ce sont des causes importantes qu’on soutient depuis plusieurs années.»

Il a d’ailleurs déjà réservé sa place pour la prochaine édition.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.