/misc
Navigation

Pire saison en plus de 20 ans pour le Rouge et Or: «On a l’intention de rectifier la situation»

Pire saison en plus de 20 ans pour le Rouge et Or: «On a l’intention de rectifier la situation»
FRÉDÉRIC MARCOUX/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Après sa pire saison en plus de 20 ans, l’équipe de football du Rouge et Or de l’Université Laval a l’intention de remettre les pendules à l’heure cette année.

• À lire aussi: Rouge et Or: Kalenga Muganda a choisi la maison

• À lire aussi: La Coupe Vanier 2022 au domicile des Mustangs

En 2021, Laval a terminé avec une fiche de cinq victoires et trois revers. La troupe de Glen Constantin s’était fait surprendre par Sherbrooke, avant de perdre les deux duels de saison régulière et le match éliminatoire contre les Carabins de l’Université de Montréal.

«Je dis toujours aux joueurs qu’il ne faut jamais gaspiller un échec, a dit Constantin, jeudi, après la conférence de presse pour marquer l’ouverture du camp d’entraînement qui commencera samedi. Tu apprends beaucoup plus dans l’échec que dans la victoire. La leçon qu’on tente de tirer de la saison dernière, c’est de mieux réagir quand l’adversité nous frappe.»

«Cette année, on a créé des situations durant l’entraînement où ce n’était pas comme les joueurs s’attendaient, a-t-il ajouté. On voulait voir de quelle façon ils allaient réagir. C’est un peu l’état d’esprit des joueurs; sur plusieurs objets, ils ont écrit qu’est-ce que tu vas faire?.»

Les joueurs ont redoublé d’ardeur à l’entraînement cet hiver.

«C’est certain que les joueurs ont le couteau entre les dents, a fait savoir Constantin. Les gars ont travaillé très fort et on a l’intention de rectifier la situation.

«Une équipe battable» 

Selon Constantin, la conférence la plus talentueuse au pays au poste de quart-arrière sera celle du Québec. Il s’attend à une grande parité.

«Sherbrooke nous a battus l’an dernier. Selon leur perception, nous sommes une équipe battable, a noté le chef d’orchestre du Rouge et Or. C’est correct. C’est un bon wake up call pour nous. McGill a eu un bon recrutement. Je m’attends à du gros football plus compétitif pour tout le monde.»

En matière de recrutement, Constantin reconnaît que sa cohorte est moins nombreuse que par le passé. Il a toutefois fait savoir qu’il s’agit d’un choix stratégique, puisque les équipes universitaires devraient être limitées à 95 joueurs l’an prochain, en vertu d’un nouveau règlement. Le Rouge et Or voulait se garder une marge de manœuvre.

«Ce n’était pas la plus grosse année en termes de quantité et de qualité de joueurs, a-t-il mentionné. On voulait vraiment être plus serrés, puisqu’on sait que la cohorte qui s’en vient, c’est une bonne année.»

Néanmoins, Glen Constantin a qualifié sa profondeur au poste de demi à l’attaque «d’exceptionnelle». Le Rouge et Or a notamment ajouté Kalenga Muganda et Shawn Velentine pendant la saison morte.

Laval commencera sa saison en recevant le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, le 27 août prochain, en soirée.

Match en blanc: le Rouge et Or imite Penn State

Pour lancer la saison contre Sherbrooke, le 27 août, ce sera le match en blanc au Stade Telus, puisque le Rouge et Or a décidé de copier la formule des Nittany Lions de Penn State dans la NCAA.

Depuis 2004, le match en blanc est une tradition à Penn State. Des milliers de partisans ont l’habitude de former une marée blanche dans les gradins.

Puisque les mesures sanitaires ont été assouplies au Québec, le Rouge et Or a décidé d’aller de l’avant. Le projet se préparait depuis deux ans.

«C’est une idée de Glen [Constantin], mais le contexte pandémique faisait que ce n’était pas le bon moment, a dit la directrice du Service des activités sportives de l’Université Laval, Julie Dionne. On trouvait qu’un match de soir, ça devenait vraiment intéressant avec les lumières et tout. On va peut-être créer une tradition.»

«On attendait vraiment que les mesures sanitaires disparaissent, a-t-elle ajouté. On voulait le faire à notre premier match et ça va vraiment être excitant.»

En plus de viser le championnat de la conférence du Québec, Constantin veut s’assurer que les joueurs et les partisans vivent une expérience mémorable. La formation de Québec devrait d’ailleurs accueillir son 2 000 000e partisan de son histoire, cette saison, au Stade Telus.

«Ça fait longtemps que j’avais ça en tête, a indiqué Constantin. On voit ça au hockey aussi. L’expérience partisane et celle pour les joueurs sont des éléments très importants. En matière de recrutement, ça peut nous aider. C’est une initiative qu’on ne voit pas ailleurs au Québec [...]. On voulait améliorer l’expérience des joueurs et des amateurs. Si les partisans sont bruyants et heureux, ça donne une meilleure atmosphère pour nos athlètes.»

D’ici le match inaugural, le Rouge et Or présentera son camp d’entraînement du 13 au 26 août.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.