/entertainment/music
Navigation

Soir de première pour l’orchestre symphonique de Longueuil à Bogota

L’OSDL entame sa tournée sud-américaine

Credit Marc Dussault
Photo courtoisie, Marc Dussault Le chef soliste Alexandre Da Costa et son Stradivarius lors de la première à Bogota.

Coup d'oeil sur cet article

BOGOTA, Colombie | C’était soir de première pour l’orchestre symphonique de Longueuil jeudi soir à Bogota. Ce concert numéro un de la tournée Stradivarius à Vienne marque le coup d’envoi de la toute première tournée hors Canada pour l’ensemble dirigé depuis 2019 par Alexandre Da Costa.

• À lire aussi: Da Costa en tournée avec son Stradivarius en Colombie et au Brésil

• À lire aussi: Le festival Stradivaria tatoué sur le cœur d'Alexandre Da Costa

Fébriles et excités, les musiciens de l’orchestre symphonique de Longueuil ont joué devant une salle ravie dans le fameux Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo de Bogota, le plus important théâtre au pays. 

«Je me pince depuis qu’on est arrivé à Bogota, a lancé la violoniste Solange Bouchard qui fait partie de l’orchestre depuis 25 ans. Jamais on n’aurait pu penser qu’on ferait une tournée en Amérique du Sud ! C’est Alexandre Da Costa qui a permis cela.»

Les spectateurs étaient nombreux à assister au concert de l’orchestre symphonique de Longueuil à Bogota.
Photo Sarah-Émilie Nault
Les spectateurs étaient nombreux à assister au concert de l’orchestre symphonique de Longueuil à Bogota.

Après avoir visité la ville, puis répété chacun de leur côté dans leur chambre d’hôtel respective mercredi et jeudi matin (grâce à des amortisseurs de son placés sur leur instrument), les 33 musiciens de l’orchestre ont pu faire leur pratique générale au fameux Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo quelques heures avant la grande première. 

Une salle prestigieuse

«C’est un honneur de jouer ici, car je sais que c’est difficile pour un orchestre d’y être engagé, explique Alexandre Da Costa, qui y avait déjà joué une première fois en tant que soliste invité en septembre 2019. Il s’agit en quelque sorte d’un gage de qualité, car quand tu passes par ici, les autres théâtres acceptent de te recevoir. De plus, leurs concerts internationaux sont courus et beaucoup de gens ici aiment le violon.»  

Cela est sans compter que ce qui est considéré comme l’un des théâtres les plus prestigieux d’Amérique du Sud a été construit, il y a 12 ans, à la suite d’une étude acoustique moderne permettant de livrer de la musique classique non amplifiée. 

«La salle est un instrument en soi, avec le Stradivarius, c’est tout simplement merveilleux», poursuit le chef d’orchestre. Plusieurs vedettes de la musique classique ont d’ailleurs joué dans ce théâtre reconnu, dont Maxime Venguerov, Simon Rattle et l’orchestre symphonique de Londres et notre cher Kent Nagano. 

L’OSDL a joué au Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo de Bogota.
Photo courtoisie, Marc Dussault
L’OSDL a joué au Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo de Bogota.

C’est aussi ce théâtre qui a proposé, pendant la pandémie, des concerts internationaux virtuels, dont un concert mené par un certain... Alexandre Da Costa ! 

Stradivarius à Vienne 

Baptisé Stradivarius à Vienne, ce concert de deux heures est dirigé par le soliste et chef d’orchestre montréalais de 42 ans. Car oui, le chef d’orchestre joue et dirige à la fois l’orchestre avec son prestigieux violon Stradivarius 1701. Et il le fait avec fougue et passion!

Pourquoi Vienne ? Parce que ce programme proposé par Da Costa lorsqu’il fut nommé à la tête de l’orchestre est selon lui le meilleur programme de « play and conduct » (la technique de direction de «violon debout» qu’il utilise). Aussi, parce que ce premier contact plus classique que les gens connaissent bien permettra au maestro de revenir en Amérique du Sud plus tard avec des propositions plus audacieuses à la Da Costa. Enfin parce que Vienne est une ville chère au cœur du maestro qui y a étudié avec le dernier vrai maître de «steh geiger» (violon debout), Johannes Wildner.

Le concert est composé de pièces ayant marqué l’histoire musicale de Vienne, de Mozart à Strauss en passant par Erich Wolfgang Korngold, Franz Lehar, Fritz Kreisler avec la Fantaisie rhapsodique viennoise et Johann Strauss. Et d’une pièce finale bien québécoise: J’t’aime comme un fou, de Robert Charlebois, dans une version pop-classique hallucinante, comme seul sait en livrer maestro Alexandre Da Costa.   

LA TOURNÉE EN BREF...  

Visite touristique de Bogota 

Credit Marc Dussault
Photo courtoisie, Martine Cardinal

Les musiciens de l’orchestre symphonique de Longueuil ont pu visiter la vieille ville de Bogota. La capitale de la Colombie, qui a une population de 11,3 millions d’habitants, peut se vanter d’avoir à sa tête la première mairesse se déclarant publiquement homosexuelle. 40 % de la ville est composée de verdure, alternant entre parcs et forêts. Les vélos y sont aussi rois, avec plus de 500 km de pistes cyclables. 

Une salle renommée 

Credit Marc Dussault
Photo courtoisie, Marc Dussault

Bâti il y a 12 ans, le renommé Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo de Bogota peut accueillir 1303 spectateurs sur trois niveaux. Son extérieur impressionne par sa couleur immaculée et surprend par son architecture moderne et élancée. En plus de ce théâtre accueillant les plus grands de la musique classique, le Centre culturel Julio Mario Santo Domingo abrite une bibliothèque publique et un second théâtre, le Teatro Estudio. 

Soprano et philanthrope 

Credit Marc Dussault
Photo courtoisie, Marc Dussault

L’orchestre symphonique de Longueuil a invité la soprano québécoise Sharon Azrieli à prendre part à sa tournée. La soliste de renommée internationale, réputée pour interpréter des rôles principaux d’opéra est aussi philanthrope et directrice du groupe Azrieli. Elle interprétera The Merry Widow – The Exquisite Hour de Franz Lehar et Paris Violon du compositeur, musicien, pianiste, chanteur et arrangeur français Michel Legrand.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.