/news/politics
Navigation

Élections provinciales: plus de candidats issus des minorités visibles que jamais

Tous les partis essaient de faire des efforts pour mieux refléter la diversité de la population

Wittlyn Kate Semervil
Photo tirée de la page Facebook de Wittlyn Kate Semervil Wittlyn Kate Semervil, candidate pour le PLQ dans Papineau, lors de son assermentation comme avocate en décembre 2019.

Coup d'oeil sur cet article

La campagne électorale 2022 revêt un caractère historique. Il n’y aura jamais eu autant de candidats issus des minorités visibles et autochtones.

• À lire aussi: Élections provinciales: davantage de candidats parachutés à la CAQ

• À lire aussi: Élections provinciales: quel est le «vrai» parti des familles?

On compte déjà plus de candidats des minorités visibles et autochtones qu’en 2018 (68 contre 53) alors qu’il reste encore plus de 130 candidatures à annoncer.

«On voit la société québécoise se transformer et ça s’exprime aussi dans les partis politiques, explique le politologue Éric Montigny de l’Université Laval. On a tendance à l’oublier. L’Assemblée nationale doit refléter la diversité de la population.» 

Tous les partis essaient de faire des efforts. 

«Ça transcende les clivages partisans», précise le professeur.

Cette année, le Parti libéral du Québec, qui était dernier de classe en 2018 avec seulement 8 candidats, effectue un virage complet. 

Même si seulement la moitié de l’équipe est connue, le parti compte déjà 17 candidats issus des minorités visibles et autochtones (24 %).

«C’est possible que le parti soit en mode rattrapage par rapport à la dernière élection, les chiffres de 2018 m’avaient surpris», souligne M. Montigny. Les minorités représentaient 6 % des candidats du parti.

Un symbole 

La cheffe du parti Dominique Anglade précise qu’elle n’agit pas tant en réaction à 2018. 

«Ça arrive aussi naturellement, quand une femme issue des communautés culturelles est cheffe, ça envoie le message que tout est possible, les gens se disent “pourquoi je n’irais pas moi également”, je sens que c’est ce qui a convaincu des personnes de s’impliquer», explique-t-elle.

Les sujets qui font l’actualité, comme le racisme systémique, ont aussi interpellé les communautés, ajoute la cheffe.

Mme Anglade marquera également l’histoire cette année en étant la première femme noire à participer aux débats des chefs.

7 femmes noires au PLQ

Avec l’annonce de la candidature de Wittlyn Kate Semervil d’origine haïtienne dans Papineau en Outaouais, jeudi, le PLQ compte maintenant 7 femmes noires dans ses rangs, un record.

C’est d’ailleurs dans cette circonscription qu’a été élu le premier député noir au Québec, Jean Alfred, pour le PQ en 1976. 

«Y’a une symbolique dans le message qu’on envoie, c’est sûr», reconnaît Mme Anglade.

Le PLQ a encore des candidatures à venir et pourrait coiffer au poteau Québec solidaire qui compte 21 candidats de la diversité (18 %).

Pour que le Salon bleu soit représentatif du Québec, 13 % des élus devraient être des minorités visibles. En 2018, ils étaient 8 %.

Des modèles

«Ça prend des modèles et on en a vu davantage au dernier scrutin avec des gens qui ont occupé des fonctions ministérielles», mentionne M. Montigny, alors qu’on n’a qu’à penser aux ministres Nadine Girault et Lionel Carmant.

«Pour des gens, ça peut réveiller des passions et des intérêts», ajoute le professeur. Contrairement, à ce qu’on entend parfois dans le Canada anglais, il y a vraiment de la diversité dans la vie politique québécoise, elle est bien réelle, insiste-t-il.

– Avec la collaboration de Philippe Langlois, Charles Mathieu et Pascal Dugas Bourdon

Pourcentage de candidats issus des minorités 

  • PLQ : 24 % (17/71)  
  • QS : 18 % (21/120) 
  • CAQ : 11 % (13/118) 
  • PCQ : 10 % (11/105) 
  • PQ : 8 % (6/78)

Source: données colligées par Le Journal de Montréal et l’Agence QMI auprès des 5 partis politiques. Dans nos données, nous avons inclus les minorités visibles et les autochtones.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.