/lifestyle/food
Navigation

Histoire et créativité avec la cuisine fusion

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs nouveaux restaurants ont fait leur apparition dernièrement avec une offre de cuisine fusion très originale. Mixant ingrédients et traditions culinaires d’origines diverses, ces menus inusités ont de fascinantes histoires à raconter. 

Au début de l’été, le Nikkei MTL et le Yoko Luna ont ouvert leurs portes à Montréal. Ces deux restaurants proposent des menus inspirés à la fois des cuisines péruvienne et japonaise. Loin d’être sorti de l’imagination de leurs chefs, ce métissage entre les deux traditions culinaires s’inspire de la cuisine nikkei, née au Pérou suite à une importante vague migratoire japonaise à la fin du 19e siècle. 

Le restaurant Nikkei MTL offre un menu inspiré de la cuisine nikkei, aux influences péruvienne et japonaise.
Photo courtoisie
Le restaurant Nikkei MTL offre un menu inspiré de la cuisine nikkei, aux influences péruvienne et japonaise.

« La cuisine nikkei intègre des ingrédients péruviens aux plats japonais, et à l’inverse des produits japonais dans des plats péruviens. C’est une cuisine très populaire à New York en ce moment », explique Fidel Vasquez, propriétaire du restaurant Nikkei MTL.

Le poisson cru est en vedette. « Le ceviche péruvien est d’habitude fait de poisson blanc, dans une sauce leche de tigre au jus de lime et piment péruvien. Dans la cuisine nikkei, on le retrouve fait avec du saumon, et au lieu d’être coupé en petits cubes, le poisson va être présenté en coupe style sashimi, mais un peu plus épais. C’est un plat emblématique qu’on appelle Tiradito », dit Fidel Vasquez.

Du côté du Yoko Luna, on déguste des plats tels le Yoko Yufuku, un tataki de wagyu décoré de caviar de béluga et de yuzu kosho, un condiment japonais fait de piment et d’écorce de citron yuzu. 

« La cuisine nikkei est un mélange alléchant de délicatesses japonaises et de délices péruviens et elle est en constante évolution, ce qui est très excitant pour nous. J’ai voulu la faire découvrir aux Montréalais, » dit John Edward Gumbley, propriétaire du Yoko Luna.

Au supper club Yoko Luna de Montréal, on découvre un menu inspiré de la cuisine nikkei et plusieurs whiskys japonais.
Photo courtoisie, Geneviève Quessy
Au supper club Yoko Luna de Montréal, on découvre un menu inspiré de la cuisine nikkei et plusieurs whiskys japonais.

Japon et Italie

Un autre restaurant fusion a fait son apparition l’automne dernier à Montréal, le Tiramisu, dont le menu est inspiré de la cuisine italienne, avec une touche japonaise. Dan Pham, actionnaire, a découvert cette cuisine en voyageant au Japon, où la cuisine italienne est très populaire depuis les années 90, ce qui a mené les cuisiniers à voyager d’un pays à l’autre et à s’influencer mutuellement.

« Ces deux cuisines se ressemblent, on y trouve des nouilles, des raviolis, certains font des pizzas aux poissons. Ici, on en a testé une à l’anguille. Ça donne aussi des plats comme les sushis arancinis qu’on sert avec un tartare de bœuf, ou encore le tiramisu au whisky japonais », dit Dan Pham.

Du côté de Québec, le BŌ Cuisine d’Asie vient de fêter son premier anniversaire. Ses plats inspirés de la culture alimentaire de l’Asie des moussons, incluant entre autres Japon, Thaïlande et Corée du Nord, sont réalisés presque exclusivement à partir d’ingrédients du terroir québécois.

Le restaurant BŌ Cuisine d’Asie de Québec sert une cuisine alliant les traditions culinaires de l’Asie des moussons et les produits du terroir québécois.
Photo courtoisie, Geneviève Quessy
Le restaurant BŌ Cuisine d’Asie de Québec sert une cuisine alliant les traditions culinaires de l’Asie des moussons et les produits du terroir québécois.

« On souhaite mettre en valeur le travail de nos producteurs locaux. Ce qu’on veut, c’est créer une nouvelle saveur, qu’on appelle Umami Québec. Ainsi, on travaille dans le respect d’une tradition, mais aussi dans le respect d’un terroir. Les touristes asiatiques qui découvrent notre menu trouvent très intéressant de retrouver leurs plats traditionnels réalisés avec des ingrédients d’ici », dit Vincent Morin, chef exécutif du BŌ Cuisine d’Asie. 

Des restaurants fusion à découvrir 

Bien que certaines traditions culinaires soient un peu figées dans le temps, souvent parce qu’il nous semble essentiel de les préserver, comme les cuisines japonaise, française et mexicaine inscrites au patrimoine immatériel de l’UNESCO, la gastronomie est un art en constante évolution. 

Découvrez ces nouveaux restaurants dont la cuisine fusion a de belles histoires à raconter. 

Nikkei MTL

Photo courtoisie, Geneviève Quessy

Menu tapas à partager d’inspiration nikkei, alliant les saveurs pimentées de la cuisine péruvienne aux aliments crus et aux fines techniques japonaises. En vedette, le ceviche de bonito servi avec sauce ponzu, le tataki de filet mignon avec un assaisonnement togarashi, le Tiradito, une assiette classique péruvienne et un tartare de thon al aji amarillo.  

  • Tous les jours, de 16 h à 23 h
  • 1577, Laurier Est, Montréal
  • nikkeimtl.com

Yoko Luna

Photo courtoisie

Découvrez la cuisine nikkei aux influences péruvienne et japonaise au supper club Yoko Luna, où l’on retrouve différents espaces offrant des expériences variées, dont deux terrasses et un salon de saké. À découvrir, le ceviche Luna, composé de thon rouge en dés, leche de tigre, jalapeno dashi et maïs cancha, et les grillades japonaises de bœuf Wagyu, bœuf Kobe et thon gras. 

  • Mercredi au dimanche, 17 h à 3 h
  • 1234, rue de la Montagne, Montréal
  • yokoluna.com

Tiramisu

Photo courtoisie

Situé dans le nouvel hôtel Hampton by Hilton, en plein cœur du quartier chinois de Montréal, le Tiramisu se spécialise dans la cuisine italienne aux influences japonaises. On y trouve des pizzas et des pâtes traditionnelles à l’italienne et d’autres plats originaux intégrant une touche japonaise, sushis arancinis, lasagnes tonkotsu et cocktails classiques italiens à la touche japonaise. 

  • Sept jours par semaine, de 11 h 30 à tard le soir
  • 989, boulevard Saint-Laurent, Montréal
  • www.tiramisumtl.com

BŌ Cuisine d’Asie 

Photo courtoisie

Théâtre de la saveur Umami Québec, BŌ Cuisine d’Asie vous transporte dans un nouveau monde de saveurs alliant les traditions culinaires de l’Asie des moussons et les produits du terroir québécois. On y sert le Tsukuri, un sashimi d’omble, laque saké-miso, sauce nikiri et salade d’algues ou encore le Wagyu Québec, un tartare de bœuf nippon au miso damari, jaune d’œuf au miso, kinoko marinés. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.