/sports
Navigation

BMX: Pouvoir vivre de son sport

BMX: Pouvoir vivre de son sport
Photo Dario Ayala, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Jeffrey Whaley a toujours rêvé de pouvoir vivre de son sport, mais jamais il ne s’attendait à parvenir à ses fins de la façon qu’il l’a fait, soit en étant un expert du BMX pour le spectacle Volta, du Cirque du Soleil.

• À lire aussi: Skateboard: Destination la Colombie-Britannique

• À lire aussi: Sports extrêmes: une hausse de popularité, même au Québec

Pourtant, en 2017, le Montréalais et quatre autres athlètes ont proposé un numéro de BMX qui s’est avéré être celui de fermeture du spectacle.

«Le BMX, c’était la finale de ce spectacle-là, et c’était un des numéros qui marchait le mieux, c’était vraiment impressionnant», a lancé Whaley, en entrevue avec l’Agence QMI.

Les cinq spécialistes de la discipline ont donc voyagé pendant plusieurs années, totalisant plus de 1300 spectacles. La tournée a toutefois pris fin en 2020, comme plusieurs autres événements, en raison de la COVID-19.

«C’était une opportunité que, même en grandissant, je n’avais jamais imaginée. Le Cirque, venant de Montréal, je connaissais ça, mais je ne viens pas d’un background de cirque, a ajouté l’athlète de 26 ans. Je n’avais jamais vu un spectacle du Cirque avant de travailler pour eux.»

«C’était vraiment une belle opportunité de pouvoir vivre de notre sport, mais aussi d’être super bien pris en charge par une grosse compagnie comme le Cirque. Je compare ça à jouer au hockey dans la Ligue nationale.»

Plus d’une façon

En parlant de son histoire, Whaley espère surtout montrer aux jeunes qu’il n’y a pas un seul moyen de faire sa vie en pratiquant un sport.

«Ça montre aux jeunes qu’il n’y a pas juste une voie dans les sports comme ça. Ce n’est pas juste que tu fais des compétitions, juste que tu es commandité par Red Bull. Tu peux vivre en faisant des vidéos YouTube. Il y en a qui vivent de ça. Il y en a qui font des compétitions et qui ont des commanditaires, mais il y en a qui font des projets vidéo ou des spectacles.»

Whaley est d’ailleurs présent au 10e anniversaire de Jackalope, festival permettant de célébrer certains sports extrêmes, en fin de semaine à l’Esplanade du Parc Olympique, lui qui a déjà assisté à l’événement comme spectateur, mais qui en est à sa première participation comme athlète.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.