/news/politics
Navigation

Le chancelier allemand en visite à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le chancelier allemand Olaf Scholz a atterri dimanche soir à Montréal-Trudeau juste après la pluie, entamant sa courte visite de quelques jours pour rencontrer le premier ministre canadien, Justin Trudeau, et discuter de priorités communes.

• À lire aussi: Guerre en Ukraine: le conflit s’enlise après six mois

• À lire aussi: Le secrétaire général de l’OTAN en visite au Canada la semaine prochaine

En descendant de l’avion, il a brièvement salué le cortège d’une douzaine de personnes qui l’attendait, dont la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland. Puis, le chancelier a rapidement embarqué dans un convoi sécurisé d’une quinzaine de véhicules. 

Durant sa visite à Montréal, à Toronto et à Terre-Neuve-et-Labrador, le chancelier doit s’entretenir avec Justin Trudeau au sujet du conflit en Ukraine et de ses répercussions mondiales. 

Les deux pays ont fait controverse au début juillet avec la question du renvoi de turbines du gazoduc Nord Stream en Allemagne, appartenant au géant russe Gazprom. Cette décision, qui semblait aller à l’encontre des sanctions imposées contre la Russie, avait fortement fait réagir l’Ukraine. 

Ottawa avait alors expliqué vouloir aider l’Europe « à accéder à une énergie fiable et abordable alors qu’elle poursuit sa transition en s’éloignant du pétrole et du gaz russes », avait indiqué le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson.

Selon Pierre St-Cyr, colonel retraité et ex-attaché de la Défense canadienne en Russie et en Ukraine, les pays européens, dépendants du gaz russe, craignent que Vladimir Poutine coupe ou réduise l’approvisionnement cet hiver.

« Ce serait terrible – et peut-être à prévoir – parce qu’ils risquent de manquer de gaz pour se chauffer et alimenter les maisons. Ça peut être quelque chose qui est encore plus menaçant », prévient M. St-Cyr.

– Avec Roxane Trudel

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.