/news/politics
Navigation

Propos racistes d’un consultant: Ottawa coupe les fonds à un organisme «antiraciste»

Laith Marouf, Patrimoine canadien
Capture d'écran, internet

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa coupe les fonds de l’organisme «antiraciste» qui avait à l’emploi un consultant ayant traité les francophones de «Frogs» et tenu des propos violents et injurieux à l’égard des Juifs de façon récurrente sur les réseaux sociaux. 

• À lire aussi: Un consultant aux propos racistes et antisémites embarrassant pour Patrimoine canadien

«L’antisémitisme n’a pas sa place dans ce pays. Les propos antisémites tenus par Laith Marouf sont répréhensibles et haineux», a fait savoir Ahmed Hussen, ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion.

Dans la même déclaration, le ministre Hussen affirme avoir exigé au Centre communautaire d’appui aux médias (CCAM) qu’il réponde «sur la façon dont ils ont embauché Laith Marouf et sur la façon dont ils prévoient de rectifier la situation compte tenu de la nature de ses propos antisémites et xénophobes».

Le CCAM avait touché plus de 130 000 $ en 2021 afin de préparer une série d’événements à travers le pays au sujet du racisme et de la représentation de la diversité culturelle. Le montant avait été accordé quelques mois seulement après que M. Marouf a été suspendu temporairement de Twitter pour «conduite haineuse».

Un premier de six événements s’était tenu à l’UQAM le 30 avril dernier, et trois autres devaient toujours avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Ces conférences sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Le CCAM avait aussi reçu plus de 30 000 $ pour participer à des instances du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), auquel M. Marouf a participé à hauteur de 470 $ par jour en tant qu’expert-conseil.

«Le français est une langue moche» et les «Frogs ont un quotient intellectuel de moins de 77», lançait-il à des internautes sur Twitter cet été.

Ses attaques contre les Juifs étaient autrement plus violentes et régulières.

«J’ai une devise: la vie est trop courte pour des chaussures avec lacets ou pour entertaining [divertir] les Juifs suprémacistes blancs avec autre chose qu’une balle dans la tête», avait-il déjà écrit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.