/auto/opinion
Navigation

Un dynamomètre, ça mange quoi en hiver?

Un dynamomètre, ça mange quoi en hiver?

Coup d'oeil sur cet article

Journaliste automobile au Guide de l’auto, Louis-Philippe Dubé a été propriétaire d’un atelier de mécanique spécialisée dans une ancienne vie.

Passionné par cette facette technique de l’automobile, il a développé au fil du temps une expertise dans l’utilisation de machines complexes comme un dynamomètre. Dans le cadre de l’émission Le Guide de l’auto sur QUB Radio, il a vulgarisé cet univers méconnu du grand public.

Un dynamomètre, ça mesure quoi?

Un dynamomètre est un outil bien spécialisé qui ne fait absolument pas partie de l’équipement de base d’un garage. Il est principalement utilisé par des ateliers qui proposent l’amélioration des performances d’un véhicule.

« Un dynamomètre sert à simuler des conditions de route d’un véhicule dans un atelier. [...] Cet outil permet d’effectuer des diagnostics sur un véhicule alors qu’il est immobile plutôt que sur la route », explique M. Dubé.

Le dynamomètre permettra de récolter une grande quantité de données. « On peut aller chercher une panoplie de données en plus de la puissance et du couple d’un véhicule. Par exemple, dans le cas d’un véhicule avec un moteur à injection, on obtiendra le ratio air/essence. Dans le cas d’un véhicule turbocompressé, on aura la pression », rajoute-t-il.

D’un pépin à une opportunité d’affaires!

Louis-Philippe Dubé était propriétaire d’une Subaru WRX 2002 et comme bien des passionnés de sa génération, il avait soif de performance. Après avoir modifié quelque peu le moteur à plat pour en tirer une puissance qui serait accrue, ce qui devait arriver arriva : le moteur a sauté puisqu’il était mal ajusté. 

« Un dynamomètre m’aurait permis d’éviter ce pépin avec ma voiture en analysant les données de la voiture. En 2003, j’ai donc acheté un dynamomètre pour perfectionner la mécanique de ma voiture de même que celle des clients du garage », raconte M. Dubé.

Quel avenir attend les dynamomètres?

L’automobile s’électrifie à la vitesse grand V et le désir d’obtenir des performances radicales demeure bien présent.

« Ce dont on a besoin, c’est du courant et une force magnétique. Plus gros seront les aimants, plus on aura de puissance », analyse M. Dubé. Il donne l’exemple d’entreprises comme Ingenext qui proposent des solutions aux propriétaires de véhicules qui sont en quête de performances améliorées. 

M. Dubé explique aussi que les véhicules électriques profitent d’un moteur bien plus petit que celui des véhicules à essence comparables. Or, les batteries, dont la masse demeure un enjeu, s’ajoutent ensuite dans l’équation.

Actualités de la semaine

Au cours de cette émission, il a aussi été question de trois annonces d’importance de Dodge et du dix millionième véhicule Toyota assemblé au Canada.

Essais routiers

Les deux animateurs livrent leurs impressions sur les Genesis GV70 2022 et Kia Rio 2022 récemment mis à l’essai. 

Réponses aux questions du public

Germain Goyer et Louis-Philippe Dubé répondent aux questions du public concernant le Nissan Titan d’occasion, un voyant de « check engine » sur une Toyota Corolla et le moteur à trois cylindres du Nissan Rogue

Le Guide de l'auto, c'est tous les samedis à 10h sur QUB Radio, en reprise le dimanche à 18h.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.