/news/society
Navigation

Piètres repas: une grève de la faim au CHSLD Leclerc de Granby

Piètres repas: une grève de la faim au CHSLD Leclerc de Granby
TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents du CHSLD Leclerc de Granby ont entamé une grève de la faim pour dénoncer la piètre qualité des repas qui leur sont servis.

Légumes congelés, viande trop cuite, sauce brune en grande quantité; cinq résidents n’en peuvent plus des repas qu’offre le CHSLD Leclerc.

«Je suis tannée, tannée, tannée. [...] Je mange deux repas dans ma journée, des céréales et des sandwichs aux tomates. Je dois me rendre de l'autre côté de la rue pour acheter mon sandwich aux tomates parce qu'ici, ils n'en ont pas, de tomates», a expliqué Lorraine Massée, l'une des résidentes du CHSLD mercredi matin.

Le CIUSS de l’Estrie CHUSS est d'avis que les photos montrées par les résidents ne sont pas alléchantes, mais que des efforts sont constamment mis sur la qualité de l'offre alimentaire.

Selon l'Institut de la Statistique du Québec, le nombre d'aînées augmentera de façon considérable dans les prochaines années.

Le Conseiller stratégique au RPCU (Regroupement provincial des comités des usagers) Marc Rochefort ne comprend pas qu'une résidente ne puisse obtenir un repas aussi simple qu'un sandwich aux tomates.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé à TVA Nouvelles mercredi soir qu'un inspecteur sera envoyé sur place pour évaluer la qualité des repas qui sont servis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.