/investigations
Navigation

Meurtre au Centre Rockland: un 6e importateur de coke assassiné en trois ans

La victime était liée au cartel de Sinaloa

Coup d'oeil sur cet article

L’homme de 44 ans tué par balles au Centre commercial Rockland, mardi après-midi, était considéré par la police comme un gros importateur de cocaïne qui faisait affaire avec le redoutable cartel mexicain de Sinaloa.

• À lire aussi: Meurtres en plein jour à Montréal: un véhicule suspect retrouvé

• À lire aussi: Deux meurtres en plein jour à 30 minutes d'intervalle à Montréal

Le nom de Maxime Lenoir est fiché par les forces de l’ordre sur une liste d’environ 70 présumés importateurs de drogue que les policiers ont identifiés au Québec, selon des documents policiers auxquels notre Bureau d’enquête a eu accès.

Vers 13 h, mardi, Lenoir est devenu le sixième importateur de cocaïne éliminé par balles depuis trois ans et demi dans la région métropolitaine de Montréal.

Les renseignements colligés par les policiers le décrivent comme un «acteur influent» du milieu interlope, à la fois proche de la mafia italienne – pour ses liens avec deux autres importateurs de coke associés au clan Rizzuto – et des Hells Angels. 

La Couronne l’a déjà dépeint devant la Cour supérieure comme «un ami» de l’ex-leader des Hells Salvatore Cazzetta. 

L’ex-leader des Hells Angels Salvatore Cazzetta est un ami de la victime.
Photo d'archives, Agence QMI
L’ex-leader des Hells Angels Salvatore Cazzetta est un ami de la victime.

Série noire

D’après nos sources, Lenoir, qui n’avait pas de casier judiciaire, s’approvisionnait notamment auprès du cartel de Sinaloa, réputé pour se montrer impitoyable en cas de pépin avec ses partenaires d’affaires. 

Les autorités le soupçonnent d’avoir voyagé en Amérique du Sud pour transiger des kilos de cocaïne avec des contacts de ce cartel autrefois dirigé par El Chapo. 

Cette série noire visant des importateurs de cocaïne a commencé avec le meurtre de Philipos Kollaros, alors relié au cartel de Sinaloa, en novembre 2018. 

Depuis, Ray Kanho (mafia italienne), Michail Michakis (cartel de Sinaloa), Ivan Alejandro Silva Sanchez (cartel de Sinaloa) et Piero Arena (mafia italienne) ont subi le même sort.

En 2019, le Service canadien de renseignements criminels (SCRC) appréhendait une hausse des règlements de compte liés aux cartels mexicains et colombiens, qui sont à l’origine de «presque toute la cocaïne» importée ici.

Percée au Canada?

De plus, le SCRC prévoyait que les cartels mexicains tentent une percée pour accroître leur place sur le marché canadien de la méthamphétamine. Coïncidence ou pas, Lenoir était aussi soupçonné de tremper dans la production de cette drogue de synthèse.

Des images du laboratoire de méthamphétamine relié à Maxime Lenoir et démantelé par la police en juin 2020, à Danville, en Estrie.
Photo d'archives, Agence QMI
Des images du laboratoire de méthamphétamine relié à Maxime Lenoir et démantelé par la police en juin 2020, à Danville, en Estrie.

En juin 2020, la Sûreté du Québec l’a identifié comme la tête dirigeante alléguée d’un réseau de fabrication de méthamphétamine dont le laboratoire fut démantelé à Danville, en Estrie. 

Photo courtoisie, Sûreté du Québec

Les policiers ont fouillé sa résidence de Terrebonne, mais Lenoir n’avait pas été arrêté.


La police de Montréal enquête toujours afin de retrouver l’auteur du meurtre de mardi et d’en déterminer le mobile.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.